Pyrénées-Orientales : deux panthères de Sibérie arrivées dans un zoo près de Perpignan

Deux jeunes panthères de l'Amour, prénommées Ylga et Youmi, ont été accueillies au parc Ecozonia de Cases-de-Pêne (Pyrénées-Orientales), qui ouvrira en février 2021. Arrivés du zoo de Copenhague fin octobre, ces félins originaires de Sibérie sont en voie d'extinction.
Âgée de deux ans, Ylga découvre la Catalogne après le Danemark.
Âgée de deux ans, Ylga découvre la Catalogne après le Danemark. © Michaël Florès / France Télévisions
Le zoo de Copenhague, au Danemark, vient de faire don de deux panthères de l'Amour au parc Ecozonia, situé à Cases-de-Pêne, près de Perpignan (Pyrénées-Orientales). Âgées de deux ans, Ylga et Youmi - ce sont leurs noms - sont encore farouches : après leur arrivée fin octobre et quelques jours en cage, elles rejoindront bientôt leur espace dédié dans le parc catalan, qui ouvrira ses portes en février 2021.

"C'est beaucoup d'émotion : ce sont nos premiers gros félins qui arrivent. C'est que du bonheur et on en est très fier, confie Cyril Vaccaro, responsable du parc, passé par la réserve de Sigean (Aude). Nous aimerions à terme reproduire cette espèce, les panthères de l'Amour, et participer à leur réintroduction."

 

Des espèces en voie d'extinction

Attention, ces félins n'ont pas grand chose à voir avec Cupidon ! L'Amour est un très grand fleuve de Sibérie orientale, entre la Russie et la Chine, région dont les panthères sont originaires. Reconnaissables par leur épaisse fourrure, ces animaux sont très rares : on estime qu'il subsiste seulement 80 spécimens vivant à l'état sauvage dans le monde. Ce ne sont pas les seuls nouveux venus dans le zoo : celui-ci vient aussi d'enregistrer l'arrivée de putois de Sibérie, eux aussi en voie de disparition.

Yumi et Ilga ont été cédées grâcieusement par le zoo danois et Ecozonia a juste réglé leur transfert. Initialement prévu fin décembre, le parc a reporté son inauguration à février 2021 en raison du confinement lié à l'épidémie de Covid-19 sur le territoire français. Celui-ci remet en cause l'ouverture du zoo : "on vit au jour le jour : on a la chance d'en être à la phase des travaux donc on se concentre là-dessus. L'objectif, c'est d'être opérationnels le 6 février."

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature