Pyrénées-Orientales : Philippe Perron surfe sa passion et veut créer son entreprise de planches personnalisées

Publié le
Écrit par Armelle Goyon .

Passionné de surf, Philippe Perron est bien décidé à créer une entreprise de fabrication de planches personnalisées. Le Catalan à seulement 19 ans.

Originaire de Canet-en-Roussillon, Philippe Perron est un mordu de surf. Etudiant en BTS au Lycée Rosa Luxembourg, un établissement spécialisé dans les métiers du nautisme, il est bien décidé, à seulement 19 ans, à créer son  entreprise pour fabriquer des planches personnalisées.

C'est plus qu'un sport, c'est vraiment un mode de vie ! C'est pas toi qui choisit les vagues, c'est la mer, c'est l'océan qui décide de tout ce qui va se passer !

Philippe Perron, surfeur de 19 ans.

Et quelque soit la météo, Philippe est sur sa planche. Il a commencé à l'âge de 9 ans et depuis le surf est devenu son sport favori, il occupe tout son esprit. Bien déterminé à faire de sa passion un vrai métier, Philippe est en BTS et étudie les techniques très pointues de fabrication des planches en résine ou en composite. Pour cela, il peut compter sur son professeur.

" Nous les professeurs, on reste souvent après les cours pour préparer la journée du lendemain. Et les jeunes vraiment motivés comme Philippe restent après les cours et peuvent travailler sur leur projet personnel " explique Gael Sanson,

professeur.

Fabriquer son propre surf, c'est le graal pour les passionnés.

" Le fait de surfer avec sa propre planche de surf que l'on a fabriquée soi-même, ça donne plus envie de surfer qu'avec une planche qu'on a juste achetée " rajoute Philippe.

De la passion à la vocation

Quand il n'est pas sur l'eau ou au lycée, Philippe travaille dans l'atelier de l'un de ses amis et mentor, passionné tout comme lui de sports de glisse. Il élabore ici son premier prototype de planche.

" Je vais faire des rainures pour pouvoir accélérer sur la vague et prendre de la vitesse. J'ai quand même un bon niveau et c'est bien d'avoir une planche qui part facilement et avec laquelle on peut envoyer des figures " confie Philippe.

Commencer par réaliser sa propre planche puis devenir shaper, c'est à dire fabricant, c'est le rêve que nourrit notre Catalan depuis toujours.

" Il faut juste y croire et on y arrivera ! Il y a beaucoup de personnes qui se moquent, qui tuent les rêves des gens mais il ne faut pas les écouter ces gens-là, il faut y aller. Faut le faire ! " conclut le jeune passionné.

Premier essai de "sa" planche prévu fin novembre, en espérant que les vagues soient au rendez-vous.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité