Dans les Pyrénées-Orientales, le village de Saint-Paul-de-Fenouillet se prépare à rouvrir son école primaire

Ce lundi 11 mai, date de la fin du confinement en Occitanie, est aussi jour de rentrée pour nombre d'enseignants afin de préparer la réouverture des écoles. Exemple à Saint-Paul-de-Fenouillet, au nord-ouest des Pyrénées-Orientales, où moins d'un quart des élèves du village sont attendus mardi.

Pré-rentrée à l'école élémentaire de Saint-Paul-de-Fenouillet, un village catalan : le directeur réorganise les salles de classes en installant un îlot de tables pour chaque élève.
Pré-rentrée à l'école élémentaire de Saint-Paul-de-Fenouillet, un village catalan : le directeur réorganise les salles de classes en installant un îlot de tables pour chaque élève. © M.Tamon/FTV
Branle-bas de combat ce lundi matin à l'école primaire de Saint-Paul-de-Fenouillet, dans les Pyrénées-Orientales !

Ce village viticole catalan de quelque 2000 âmes, situé entre mer et montagne sur la route des châteaux cathares, rouvre un de ses établissements scolaires : 22 des 120 élèves de l'école Roland Gandou sont attendus demain, mardi 12 mai.
Tous les enseignants ont répondu présents ce lundi : ils seront 7 à reprendre la classe, comme la majorité du personnel administratif. 
La journée a commencé dès 8h par une formation avec une infirmière pour apprendre à bien utiliser son masque, revoir les gestes barrières et les conseils à donner aux enfants.
 
Les enseignants de l'école de Saint-Paul-de-Fenouillet, dans les Pyrénées-Orientales en formation avec une infirmière sur l'utilisation des masques, ce lundi 11 mai 2020.
Les enseignants de l'école de Saint-Paul-de-Fenouillet, dans les Pyrénées-Orientales en formation avec une infirmière sur l'utilisation des masques, ce lundi 11 mai 2020. © M.Tamon/FTV
 

Réorganisation des salles de classes

Le directeur de l'école va retrouver 4 de ses élèves de CM2. Il a réaménagé les classes en créant des îlots : chaque élève aura quatre tables groupées ensemble en guise de bureau. Une reprise dans l'enthousiasme pour Christophe Saut : 

Je suis content de reprendre la classe, même si notre de façon de travailler promet d'être complètement différente de ce qui se passait avant la crise sanitaire.


Les récréations, elles aussi, seront  modifiées : 3 "récré" seront organisées chaque jour par groupe de 7 élèves. 

Quant aux accès à l'école, les entrées et sorties seront différenciées afin d'éviter au maximum que les gens se croisent au sein de l'établissement scolaire.
  

Urinoirs et lavabos condamnés

Dans les toilettes, que la mairie s'est engagée à faire nettoyer tous les midis, un lavabo sur deux et 2 urinoirs sur 4 ont été condamnés afin de respecter les distances de sécurité sanitaires recommandées. 
 

Nous espérons que les élèves vont revenir progressivement, dans les jours suivants.


Selon le directeur de l'école, malgré ces mesures de précaution, de nombreux parents craignent de mettre leurs enfants en contact potentiel avec le virus.

 
Une pré-rentrée particulière à l'école primaire du village catalan de Saint-Paul-de-Fenouillet: dans les toilettes, deux urinoirs sont condamnés pour respecter les règles sanitaires.
Une pré-rentrée particulière à l'école primaire du village catalan de Saint-Paul-de-Fenouillet: dans les toilettes, deux urinoirs sont condamnés pour respecter les règles sanitaires. © M.Tamon/FTV
 

Un quart des élèves accueillis en France


Seulement 1,5 million d'écoliers pourront être accueillis dans les écoles, soit un quart des élèves de l'hexagone.

"Près de 86%" des 50.500 écoles de France vont ouvrir, pour accueillir plus de 1,5 million d'enfants, sur un total de 6,7 millions d'écoliers en maternelle et élémentaire", expliquait le ministre de l'Éducation, Jean-Michel Banquer au Journal du Dimanche.

Les collégiens doivent retourner en classes en mai; mais seulement s'ils sont en zone verte. Quant aux lycéens, une décision sera prise à la fin du mois.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société coronavirus santé
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter