Rugby : imbroglio entre Perpignan et Montauban

Les filles du XV de France pendant le tournoi des six nations contre le pays de Galles, au stade Sapiac à Montauban, le 27 février 2015 / © PASCAL PAVANI / AFP
Les filles du XV de France pendant le tournoi des six nations contre le pays de Galles, au stade Sapiac à Montauban, le 27 février 2015 / © PASCAL PAVANI / AFP

Une affaire complexe secoue le monde de l'ovalie : des filles du XV de France sont soupçonnées d'espionnage. C'est l'équipe de Montauban, de Pro D2, qui en aurait été victime, au profit de l'USAP. 

Par Isabelle Bris

Le XV de France féminin, espion à Montauban ? Une joueuse du XV de France aurait photographié les combinaisons en touche de l'équipe de Montauban pour les envoyer à un dirigeant de Perpignan, avant le match entre les deux équipes dimanche en Pro D2, a affirmé lundi le manager de Montauban.

Les joueuses du XV de France étaient la semaine dernière à Montauban pour leur match contre le pays de Galles, qu'elles ont remporté 28 à 7 vendredi dans le cadre du Tournoi des Six Nations.

Nathalie Janvier, la responsable de délégation des Bleues, a assuré à l'AFP que les instances du rugby ne prenaient "pas cela à la légère".
"On a été surpris. Dès qu'on a eu vent de cela, l'enquête est partie. Il y a vingt-trois joueuses et neuf membres du staff à questionner", a-t-elle déclaré.
"On veut savoir ce qui s'est passé de manière claire, nette et précise", a-t-elle ajouté, tout en soulignant qu'il s'agissait pour le moment de "présomptions".

Une affaire dont on parle beaucoup ce mercredi autour du stade de Sapiac. Les supporters de Mautauban ne comprennent pas comment une telle polémique a pu éclater après l'accueil que l'USM rugby a réservé aux joueuses de l'équipe de France.

L'entraîneur montalbanais Xavier Péméja, blessé par l'attitude du XV féminin, ne veut plus répondre aux questions. Il attend désormais des explications.
Pour le président de l'USAP, cette affaire est plutôt banale mais la fédération, elle, prend l'affaire très au sérieux. Une enquête a été ouverte au sein du XV féminin pour trouver l'origine de la fuite.

Les montalbanais disent eux-mêmes qu'ils auraient perdus le match contre Perpignan ( l'USAP s'est imposé chez lui 48 à 17).
Ce qu'ils souhaitent aujourd'hui c'est que l'esprit du rugby sorte gagnant de cette polémique.


Imbroglio en ovalie sur fond d'espionnage
Reportage : C.Lebrave et V.Beaulieu

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Au lycée de Lattes, Jacques Chirac entre dans l'Histoire

Les + Lus