Saint-Estève : les personnels de la clinique La Pinède à bout de nerfs

Manifestation des personnels et de patients de la clinique La Pinède de Saint-Estève, au premier jour du conflit, le 4 septembre 2018 / © Frédéric Savineau, France 3 Occitanie/Pays Catalan
Manifestation des personnels et de patients de la clinique La Pinède de Saint-Estève, au premier jour du conflit, le 4 septembre 2018 / © Frédéric Savineau, France 3 Occitanie/Pays Catalan

Depuis le 4 septembre, les personnels du centre de soins de suite et de réadaptation privé La Pinède, à Saint-Estève (Pyrénées-Orientales), sont en grève. Ils dénoncent leur épuisement, lié selon eux à des effectifs insuffisants, et sont soutenus par certains patients. Le conflit semble s'enliser.

Par Valérie Luxey

A Saint-Estève (Pyrénées-Orientales), les personnels se sont mis en grève depuis le 4 septembre et 4 jours après le début du conflit, le dialogue semble au point port avec la direction de la clinique La Pinède. Au premier jour du mouvement, la moitié des 176 salariés de ce centre privé de soins de suite et de réadaptation avait débrayé pour dénoncer les mauvaises conditions de travail, soutenus par plusieurs patients.
 

Des patients solidaires


Les employés de la La Pinède se disent épuisés, à bout de nerfs, faute d'effectifs suffisants. Selon eux, les patients en pâtissent. Ce que nous a confirmé Emmanuel, soigné dans l'établissement :
 

Ils sont débordés et ça a des répercussions sur nous aussi : des fois, ils n'ont pas le temps de nous faire nos pansements, on risque des infections, des choses graves ! On les voit courir dans tous les sens, on les soutient, c'est normal.

 

Arrêts maladie et burn-outs


Pour Henri Gommes, délégué syndical CFDT et Aide soignant :
 

Les conditions de travail empirent, on a de plus en plus d'arrêts maladie, de burn-outs. Les aides soignants ne sont pas assez nombreux, on subit la pression. On a des pathologies [de patients, NDLR] qui évoluent et qui sont de plus en plus difficiles à soigner, il faudrait de plus en plus de personnel.



Voici le reportage d'Aude Cheron et Frédéric Savineau.
Saint-Estève : le personnel de la clinique La Pinède à bout de nerfs
A Saint-Estève (Pyrénées-Orientales), les personnels du centre de soins de suite et de réadaptation privé La Pinède s'est mis en grève pour dénoncer le manque d'effectifs, qui conduit selon eux à leur épuisement et à une mauvaise prise en charge des patients. - France 3 Occitanie/Pays Catalan - Aude Cheron, Frédéric Savineau
 

Des renforts pour assurer la continuité des soins


Jeudi 6 septembre, au 3ème jour du conflit, la CGT et la CFDT, qui soutiennent le mouvement, ont dénoncé la volonté de la direction, selon eux, de "casser la grève" en faisant appel à des renforts d'autres établissements du groupe Orpéa, propriétaire de la clinique La Pinède de Saint-Estève. Une direction qui évoque le besoin d'assurer le suivi des soins, mais qui ne s'exprime pas sur ce conflit.


En attente de dialogue


Les salariés ont été reçus par l'Inspection du Travail. Ils espèrent enfin pouvoir négocier la revalorisation des salaires, les besoins en personnel et leurs conditions de travail. Voici le reportage d'Alain Sabatier.
 
Saint-Estève : le conflit s'enlise à la clinique La Pinède
A Saint-Estève, les personnels de la clinique La Pinède sont en grève depuis 4 jours pour dénoncer le manque de moyens. - France 3 Occitanie/Pays Catalan - Alain Sabatier

Sur le même sujet

Saint-Estève : le conflit s'enlise à la clinique La Pinède

Les + Lus