Stations de ski : 70 % des logements considérés comme des passoires thermiques et bientôt impossibles à louer

Publié le
Écrit par Marion Chevalet .

La loi Climat interdit progressivement la location des logements dits "passoires thermiques". 70% des logements dans les stations de ski des Pyrénées-Orientales sont concernés. La première échéance intervient dès le 1er janvier 2023.

Nos stations de ski sont dans une impasse. La grande majorité des logements construits aux Angles, de Font Romeu et de Puyvalador sont considérés comme des "passoires thermiques", soit avec un diagnostic de performance énergétique (DPE) classé entre F et G.

Plus de 70% des logements en montagne concernés

Selon l'agence Heero, cela représente 73% des logements des Angles et 71% à Font Romeu et Puyvalador.

D’ici 2028, la loi Climat prévoit une interdiction totale de location à l’année de ces logements. Et cela commence progressivement dès le 1er janvier prochain : les logements dont la consommation énergétique est supérieure à 450 kWh par mètre carré et par an ne pourront plus être loués. 

Or les appartements dans les stations de ski font majoritairement partie de ces catégories les plus basses selon les notes calculées par le DPE. 

Ce sont des appartements construits dans les années 80-90 et qui sont déjà isolés avec du double vitrage et de l'isolation murale. La période de chauffage est nécessairement plus longue puisque nous sommes à 1 800m d'altitude. Cela dégrade la note car la consommation est plus importante dans la durée mais les logements sont isolés.

Fabien Desclaux

Directeur d'agences immobilières

Barème DPE à l'appui, ce professionnel de l'immobilier a présenté à France 3 Occitanie le cas d'un appartement représentatif de la problématique. Complètement rénové en 2021, bien isolé, il obtient la note E sur le barème DPE.

Selon Fabien Desclaux, ce même appartement pourrait obtenir jusqu'à la note B, la 2e meilleure note possible, s'il avait été situé dans la plaine. 

Alors que le village de Font Romeu connaît déjà une pénurie de logements par rapport à la demande, l'application de cette loi semble particulièrement difficile pour la mairie. 

Le risque c'est qu'il n'y ait plus de logements pour les saisonniers et les étudiants en montagne. En appliquant cette loi, on perdrait 70% de notre parc.

Christine Delias

Adjointe au maire de Font Romeu en charge de l'urbanisme

L'adjointe au maire de Font Romeu, Christine Delias, demande une application adaptée de cette loi : "la rénovation énergétique est nécessaire car on a un parc vieillissant mais les termes de cette loi ne sont pas adaptés aux territoires. Il faudrait aussi y aller progressivement, car on ne peut pas demander aux propriétaires de tout changer pour janvier 2023".

Pour Fabien Desclaux, directeur d'agences immobilières, c'est aussi une adaptation du barème aux problématiques de montagne qui est nécessaire. Même en réalisant des travaux, cela ne ferait que repousser l'échéance imposée par le calendrier établi dans la loi Climat. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité