Tautavel : quelles retombées après la découverte de la dent ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Ambre Lefevre
Le musée de Tautavel espère décrocher des subventions pour poursuivre son activité. Août 2015.
Le musée de Tautavel espère décrocher des subventions pour poursuivre son activité. Août 2015. © France 3 LR

La dent préhistorique découverte la semaine dernière à Tautavel dans les Pyrénées-Orientales a mis le village et son musée dans la lumière. Les archéologues du site espèrent que cette renommée permettra de pérenniser leurs activités.

Une semaine après la découverte d’une dent de 560.000 ans, le village de Tautavel retrouve son calme.

Cette incisive découverte par deux jeunes dans la caune de l'Arago a mis les médias du monde entier sur les dents.

Les images de la découverte ►► Camille et Valentin, 2 archéologues en herbe, ont découvert la dent humaine de Tautavel

Les archéologues de Tautavel ont fait les comptes : plus de 500 articles publiés, de nombreux reportages radio et télé, une journée entière de direct sur le site et d'importants engorgements sur les réseaux sociaux.

Etonnés mais ravis de cet intérêt, les archéologues ont finalement passé plus de temps à s’occuper des médias qu’à examiner les trouvailles préhistoriques dans un premier temps.

Reportage de Philippe Georget et Alain Sabatier.

durée de la vidéo: 01 min 43
Tautavel (66) : le village fait les comptes après la découverte de la dent

Scientifiques et grand public se sont passionnés pour le sujet et ont relayé le sujet, assurant une belle notoriété à la découverte de la dent.

Les responsables du site espèrent pouvoir décrocher de nouvelles subventions grâce à cet engouement. Ils souhaitent pouvoir rénover leur musée, un peu vieillissant et dont la fréquentation est en baisse.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.