Train des primeurs : un nouvelle liaison entre Perpignan et l’Ile de France annoncée en décembre 

Un nouveau « train des primeurs », reliant le marché de Perpignan à l’Ile de France, est annoncé en gare ! Le secrétaire d’Etat aux transports affirme qu'il sera mis en service au mois de décembre. 
 
Perpignan - le train des primeurs chargé pour Rungis - archives
Perpignan - le train des primeurs chargé pour Rungis - archives © F3 LR
L’Etat promet donc la mise en service d’un nouveau « train des primeurs », reliant le marché de Perpignan à l’Île de France.

Le secrétaire d’Etat chargé des Transports l'a annoncé par communiqué aujourd’hui :  
 

Les conditions sont remplies pour une reprise imminente de l’acheminement de marchandises entre Perpignan et Rungis en empruntant la voie ferroviaire, a confirmé Jean-Baptiste Djebarri.

Cette nouvelle liaison sera exploitée par l'entreprise Novatrans et non plus directement par la SNCF.

Autre nouveauté :  le train ne reliera plus Perpignan au marché de Rungis mais à la plateforme multimodale de Valenton (Val-de-Marne), située à quelques kilomètres
 

Une liaison perenne en décembre

Une solution retenue combine le chargement des camions sur le train et l'usage des anciens wagons.

40 wagons sur 80 vont être rénovés pour permettre la reprise temporaire du trafic conventionnel. 

Dès le mois de décembre et "de façon perenne", les premiers trains devraient partir fin de journée du marché de Perpignan pour arriver tôt le matin sur le site de Valenton, proche de Rungis.


Cela répond à la demande des chargeurs qui souhaitent aujourd’hui acheminer une part importante de leurs marchandises directement dans les grandes surfaces, selon le gouvernement.  

Des primeurs mais pas que


"Grâce à la polyvalence et à la flexibilité du transport combiné, des marchandises très variés pourront être chargés au-delà des fruits et légumes. Ainsi, ce nouveau service ouvre la possibilité d’un retour du train chargé depuis l’Île-de-France vers Perpignan, et ainsi limiter les émissions de gaz à effet de serre."
 

Bémol


Ce nouveau train des primeurs ne sera pas prioritaire, car au vu "des dégâts causés par les intempéries récentes dans la région et de l’interruption de la circulation ferroviaire entre Béziers et de Sète, les sillons de circulation disponibles seront en priorité réservés aux transports de marchandises d’importance vitale et aux voyageurs." précise le communiqué.

La circulation du train de fret transportant quotidiennement des primeurs de Perpignan au marché de Rungis avait été suspendue en juillet, faute de clients.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
travaux ferroviaires économie transports agro-alimentaire agriculture trains régionaux