Travaux dans le quartier historique à Perpignan: "Ceausescu n'aurait pas fait mieux" Stéphane Bern

"Quel scandale monsieur le maire". Stéphane Bern, célébre animateur et défenseur du patrimoine, réagissait à l'émoi provoqué par la destruction actuellement de bâtiments dans le centre historique, quartier Saint-Jacques. La municipalité a peu apprécié d'être ainsi montrée du doigt.
"Quel scandale monsieur le maire". Stéphane Bern, célébre animateur et défenseur du patrimoine, réagissait à l'émoi provoqué par la destruction actuellement de bâtiments dans le centre historique, quartier Saint-Jacques. La municipalité a peu apprécié d'être ainsi montré du doigt.
"Quel scandale monsieur le maire". Stéphane Bern, célébre animateur et défenseur du patrimoine, réagissait à l'émoi provoqué par la destruction actuellement de bâtiments dans le centre historique, quartier Saint-Jacques. La municipalité a peu apprécié d'être ainsi montré du doigt. © ludovic MARIN / AFP
"Quel scandale monsieur le maire". C'est par ce tweet de Stéphane Bern, célébre animateur et défenseur du patrimoine, que la polémique a été lancée cette nuit. Il réagissait à l'émoi provoqué par la destruction actuellement de bâtiments dans le centre historique, quartier Saint-Jacques.


Olivier Amiel, maire adjoint en charge de la politique de la ville réagit: "Le bouffon du roi Macron, pitre cathodique, Stéphane Bern, qui s’en prend à Jean-marc Pujol et à la municipalité de Perpignan...Il est préférable de connaître les dossiers et la réalité du terrain avant de colporter des bêtises. 


Stéphane Bern ne se laisse pas impressionner: "Merci pour vos compliments qui me flattent. Vos électeurs s’en souviendront."

A nos confrères de France Bleu Roussillon, l'animateur a expliqué les raisons de sa colère: "C'est la porte ouverte à toutes les exactions. Que ces logements soient insalubres, c'est un fait, mais on peut les transformer, on n'est pas obligé de détruire des quartiers entiers. Même monsieur Ceauscescu n'a pas fait pire. Quand on veut noyer son chien, on dit qu'il a la rage. Quand on veut détruire un quartier, on dit qu'il est insalubre. C'est trop facile.

Quand on veut détruire un quartier, on dit qu'il est insalubre. C'est trop facile


Avec de telles attitudes, on aurait détruit le quartier du Marais à Paris. par chance, il y a eu un homme qui s'appelait Malraux. Visiblement, ce n'est ps le cas de monsieur Pujol."

durée de la vidéo: 00 min 51
Destruction d'immeuble dans le quartier histoique de Perpignan: Stéphane Bern scandalisé

Il faut croire que Jean-Marc pujol et Stéphane Bern se sont parlés au téléphone dans l'après-midi puisque le maire de Perpignan l'invite à visiter la ville et son patrimoine.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture