SÉCHERESSE. Après une église, un château refait surface dans un lac qui se vide, tout un village avait été submergé sous 23 mètres d'eau

Après l'église de Sant Romà, c'est un château en ruine qui est réapparu en ce début d'année 2024 dans le lac artificiel de Sau, en Catalogne, vidé par une sécheresse historique.

Déjà en mars 2023, une église romane du XIe siècle, immergé depuis près de 60 ans, est réapparue dans le lac artificiel de Sau, vidé par la sécheresse, alors que seule une partie de la pointe du clocher était visible jusque-là. Cette fois, c'est un château qui refait surface.

Lors de la construction du barrage, qui alimente la région en énergie hydroélectrique, en 1966, l'ensemble du village avait été submergé sous 23 mètres d'eau.

Un symbole de la sécheresse

La Catalogne connaît actuellement une sécheresse historique, à tel point que la ville espagnole de Barcelone, alimentée normalement par le réservoir de Sau, s'est placée en état d'urgence le 1er février dernier, déclenchant des restrictions d'eau pour six millions d'habitants.

Dans une publication Twitter du centre de recherche public catalan CREAF (Centro de Investigación Ecológica y Aplicaciones Forestales), on distingue très clairement le différentiel de volume du réservoir entre aujourd'hui (5%) et février 2020 (90%).



Les régions espagnoles les plus touchées par la sécheresse prolongée sont l'Andalousie et la Catalogne. Deux importantes régions agricoles et productrices de denrées alimentaires. L'impact de la sécheresse se reflète également dans l'augmentation du prix des fruits, des légumes et de l'huile d'olive dans tout le pays.