Un policier de Perpignan se suicide avec son arme de service

Un fonctionnaire de police a été retrouvé mort chez lui hier soir à Perpignan (Pyrénées-Orientales). Il a mis fin à ses jours avec son arme de service. Il aurait envoyé un message par SMS quelques heures avant sa mort, expliquant son geste et mettant en cause sa hiérarchie.

D'après les premiers éléments d'information d'un syndicat de police, un fonctionnaire de police de Perpignan a mis fin à ses jours à son domicile hier soir. Il s'est suicidé avec son arme de service à son domicile.
Il était âgé de 44 ans et appartenait à la brigade des accidents. il était policier depuis près de vingt ans.
Le policier aurait mis en cause sa hiérarchie dans un SMS envoyé à l'un de ses collègues. Dans ce texte reçu par le syndicat Alliance le policier évoquait la pression ressentie au quotidien ainsi que ses difficultés personnelles.

Le parquet a saisi l'Inspection générale de la police nationale (IGPN).
Selon la préfète des Pyrénées-Orientales, Josiane Chevalier : "ce fonctionnaire avait aussi des soucis dans sa vie privée"
Une cellule psychologique a été ouverte au commissariat de Perpignan.

Plus d'infos dans l'édition du journal de 19 h 00.

D'après le syndicat Alliance un autre policier s'est donné la mort dans les Pyrénées-Orientales en septembre dernier. Un fonctionnaire du service de la brigade criminelle de Perpignan s'est donné la mort chez lui à Elne.