VIDEOS. Violent incendie près d'Argelès-sur-Mer : au moins 480 hectares parcourus par les flammes, 430 pompiers déployés, 3 000 personnes évacuées des campings

Un incendie s'est déclaré lundi 14 août au sud de Perpignan dans les Pyrénées-Orientales. Il menace les communes d'Argelès-sur-Mer, Saint-André et Sorède. 430 soldats du feu ont été envoyés sur place. Des évacuations ont été ordonnées : au moins 3 000 personnes ont dû quitter des campings.

Le Sdis 66 a été alerté vers 17 heures ce lundi 14 août 2023 qu'un important feu de végétation était en cours sur la commune de Saint-André dans les Pyrénées-Orientales, alimenté par la sécheresse et les vents forts dans la zone.

À 23h, plus de 480 hectares avaient été parcourus par les flammes sur trois communes situées à une quinzaine de kilomètres au sud de Perpignan : Argelès-sur-Mer, Saint-André et Sorède.

Le préfet des Pyrénées-Orientales, Rodrigue Furcy, interrogé vers 22h30, explique alors que "le vent a tendance à pousser le feu sur une zone qui est entre Saint-André et Sorède et donc à éloigner le feu d'Argelès-sur-mer." Selon la préfecture, la situation commençait alors "à s'améliorer", mais le feu n'était pas fixé.

"Il nous reste un point sensible, l'intersection entre ces deux communes où la lutte est encore acharnée ce soir." Les sapeurs-pompiers tentent d'empêcher le feu de sauter la rivière et de se propager au-delà.

    Lundi soir, certains quartiers d'Argelès-sur-Mer étaient plongés dans le noir. Ces coupures de courant sont liées à des "lignes d'électricité soit touchées par le feu, soit coupées par mesure préventive, explique la mairie. Les équipes d'Enedis sont à pied d'œuvre pour rétablir le courant aussi vite que possible."

    Évacuations

    Le feu a démarré du côté du chemin de la Carrerrasse sur la commune de Saint-André et a progressé en direction d'Argelès-sur-mer, dans une zone périurbaine, et Sorède, plus au sud.s 19h, des évacuations vers un gymnase sont enclenchées par les autorités.

    Dans la soirée, plus de 3 000 occupants de plusieurs campings avaient été évacués.

    Une cellule de crise a été ouverte à Argelès-sur-Mer, annonce la mairie, pour fournir notamment "l’appui logistique indispensable aux services de secours et à l’accueil des personnes évacuées". Plusieurs salles ont été ouvertes pour leur "offrir un refuge" (espace Jean-Carrère, gymnase Gaston Pams, salle Waldek Rousseau, salle Buisson et cantine du collège des Albères). Elles sont ouvertes notamment pour les résidents des campings le Chêne rouge, le Bois fleuri, le Rancho et le Romarin.

    "Les services de la Préfecture des Pyrénées-Orientales, la Protection civile et Croix Blanche vont acheminer 720 lits pour permettre de faire dormir en priorité les enfants, les personnes âgées et les personnes vulnérables."

    D'importants moyens déployés

    Au plus fort du déploiement, 430 sapeurs-pompiers luttaient contre l'incendie, selon la préfecture des Pyrénées-Orientales.

    Cinq colonnes de renfort ont été engagées pour intervenir aux côtés des 200 sapeurs-pompiers du Sdis 66 et du détachement d’intervention retardant, explique la Sécurité civile. Depuis les airs, huit Canadair, trois Dash et trois hélicoptères ont lutté contre les flammes.

    Le ballet des avions bombardiers d'eau a duré jusqu'à la tombée de la nuit.

    durée de la vidéo : 00h00mn07s
    Des Canadair dans le ciel des Pyrénées-Orientales. ©Claire Verove / FTV

    Les sapeurs pompiers de l'Hérault ont été dépêchés sur place en renfort de leurs collègues du Sdis 66.

    De nombreux témoignages

    Un important panache de fumée est visible au loin. Plusieurs habitants ont posté des images sur les réseaux sociaux.

    Vers 21h, un gigantesque panache de fumée était visible depuis le fort Saint-Elme, situé à Port-Vendres à une quinzaine de kilomètres plus au sud, sur la côte, comme le montre cette vidéo :

    durée de la vidéo : 00h00mn10s
    La fumée de l'incendie était visible depuis le fort Saint-Elme. ©Emmanuelle Gayet

    Certaines personnes présentes à proximité de l'incendie parlent également d'explosions à répétition.

    Incendies en série

    Ce n'est pas le premier incendie qui se déclare dans le secteur depuis le début de l'été. Le 4 août dernier, un feu avait déjà ravagé 10 hectares à Saint-André. 200 pompiers avaient été mobilisés pour venir à bout des flammes qui menaçaient un camping et des cabanons.

    L'adjoint au maire chargé de la sécurité de la commune n'avait alors pas caché ses soupçons sur l'origine du sinistre et évoqué la présence possible d'un pyromane qui sévirait entre Argelès-sur-Mer et Saint-André.

    Risque élevé

    Depuis plusieurs mois, les Pyrénées-Orientales sont en proie à une importante sécheresse. La préfecture avait placé la zone des Albères en risque incendie "exceptionnel" ce lundi 14 août 2023.