Vente de l'ancien centre de santé des Escaldes : les élus locaux redoutent une vente "à la découpe"

Au cœur des Pyrénées catalanes, à une vingtaine de kilomètres de Font-Romeu, l'immense ancien centre de santé des Escaldes est à vendre. Mais les élus de Cerdagne craignent qu'il soit sacrifié pour la construction de résidences secondaires.

L’annonce est déjà en ligne : 1 million 50 000 euros pour 99 pièces, 400 chambres, plus 27 000 mètres carrés, un parc, une source d’eau chaude. Le paquebot de pierre dans la forêt de Cerdagne, c’est le centre de santé des Escaldes, créé il y a presque 100 ans mais fermé en 2015.

Deux hectares constructibles

L'ancien centre devrait être vendu par la Caisse Nationale d’Assurance Maladie. Mais ce qui intéresse les promoteurs c’est la partie située au-dessus du bâtiment principal avec ses 2 hectares de terrain constructibles et ses 4 bâtiments pouvant accueillir une quarantaine d’appartements. Le maire dénonce une vente à la découpe de ce site unique.

Opacité de la vente

"Le projet était autour de la source avec des bâtiments pour recevoir des gens ou du personnel. Tout était lié. Cette zone est vendue mais on ne sait pas à qui et pour qui. La crainte c'est la zone constructible au détriment du bâtiment principal", explique Christian Pallarès, maire d'Angoustrine-Villeneuve-des-Escaldes.

300 000 euros de frais de gardiennage


Les élus souhaitaient un projet global de relance autour de la santé ou du bien-être, ils assurent même avoir des repreneurs intéressés. Le maire n’a pas apprécié de ne pas être consulté avant la vente par le propriétaire : l’Assurance Maladie, la structure d’Etat lassée de payer près de 300 000 euros de frais de gardiennage depuis 8 ans.

Pour les gens du cru

Mandaté, le conseiller immobilier a assuré à France Bleu Roussillon que la promotion sera destinée aux habitants du canton.

Aujourd'hui, je peux assurer que l'on est à trente appartements réservés par des jeunes cerdans qui veulent faire des investissements locatifs et on refuse catégoriquement le Airbnb.

Anthony Diaz

Conseiller immobilier mandaté par la CNAM

On leur demande de louer à l'année", répond Anthony Diaz, conseiller immobilier mandaté par la CNAM.

Problèmes d'approvisionnement en eau


Le maire craint lui des résidences secondaires et surtout un projet qui bouleverserait sa petite commune de Cerdagne. "300 habitants de plus pour une commune de 600 habitants, cela pose la problématique de la ressource d'eau avec les périodes de sécheresse successives. 

Si je n'ai pas de projet cohérent et global, je ne peux pas savoir si je pourrai alimenter tout le monde en eau.

Christian Pallarès

Maire d'Angoustrine-Villeneuve-des-Escaldes


Une promesse de vente existe aujourd’hui avec une société bordelaise pour 40 appartements et une trentaine de terrains à bâtir.

Écrit avec Marc Tamon

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité