VIDEO. Drogue : 18 tonnes de cannabis saisies, la Catalogne plaque tournante tentaculaire du trafic maritime de haschisch en Europe

La Catalogne est devenue une plaque tournante tentaculaire pour l'importation massive de haschisch par voie maritime en Europe. Après 9 mois d'enquête, les forces de l'ordre ont démantelé un réseau criminel, permettant l'arrestation de 40 individus et la saisie record de plus de 18 tonnes de drogue, d'une valeur de 36 millions d'euros sur le marché noir.

Les forces de l'ordre catalanes ont porté un coup sévère au trafic de haschisch dans la région. Après 9 mois d'enquête minutieuse, elles ont démantelé un puissant réseau criminel introduisant la drogue par voie maritime. Cette opération d'envergure a permis l'arrestation de 40 individus et la saisie record de plus de 18 tonnes de haschisch, évaluées à 36 millions d'euros sur le marché noir.

Un réseau tentaculaire et professionnel

Selon les autorités, il s'agit du réseau criminel le plus puissant et ayant la plus grande capacité d'importation de haschisch en Catalogne, faisant preuve d'un niveau de professionnalisme et de mobilité des trafiquants rarement observé ces dix dernières années sur le territoire catalan.

L'enquête a permis de découvrir que ce réseau tentaculaire était en fait composé de deux organisations criminelles coordonnées. L'une était basée à Malaga, dans le sud de l'Espagne, et l'autre solidement implantée à Manlleu, en Catalogne.

Désembarcations régulières sur la côte catalane

Ce réseau aurait réalisé pas moins de 19 désembarcations de haschisch à différents points de la côte catalane, principalement sur la Costa Brava.

L'opération a débuté le 17 septembre 2023 à Begur (Baix Empordà), lorsque une camionnette a été découverte coincée dans le sable contenant près de trois tonnes de haschich, évaluées sur le marché illicite à 5,3 millions d'euros. Les auteurs avaient abandonné la drogue pour éviter d'être arrêtés.

A lire : VIDÉO. Une camionnette remplie de haschisch retrouvée partiellement immergée dans la mer, les trafiquants arrêtés par le mauvais temps

Les policiers ont pu en intercepter au total quatre livraisons sur la côte catalane et localiser l'une des "gardiennes" où la drogue était stockée.Pour assurer la sécurité de ces opérations d'importation, le réseau disposait d'un groupe d'hommes armés chargés de surveiller les débarquements sur les plages et les transferts vers les caches. Cinq armes à feu ont été saisies, dont deux armes de guerre.

Une demande toujours très élevée

Malgré l'ampleur de ce coup de filet, les enquêteurs estiment que le démantèlement de ce réseau criminel majeur ne mettra pas fin au fléau du trafic de haschisch en Catalogne, tant la demande reste élevée.

"La création de ces organisations nous inquiète beaucoup et nous amènera à devoir allouer davantage de ressources pour faire face à cette réalité" a déclaré lors d'un long point presse, le chef de la zone centrale de criminalité organisée de la Division d'investigation criminelle, l'inspecteur Antoni Salleras. Ce dernier souligne également que la Catalogne "est devenue une zone très attractive" pour l'introduction du haschich. 

Les Mossos considèrent que la multiplication d'opérations de ce type en Catalogne, est liée à la pression policière dans le sud de l'État.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité