VIDEO - Perpignan : il y a 10 ans, la victoire de l'USAP en Top 14 et le retour du Bouclier de Brennus

La joie des joueurs de l'USAP, le 6 juin 2009 au Stade de France / © F. Fife / AFP
La joie des joueurs de l'USAP, le 6 juin 2009 au Stade de France / © F. Fife / AFP

Le 6 juin 2009, après plus de 50 ans de disette, l'USAP redevenait champion de France de rugby. L'occasion de revoir des images ancrées dans la mémoire des supporters. 

Par Fabrice Valery

C'est un court message vidéo (en partie en français dans le texte) qui fait chaud au coeur des supporters de l'USAP dans une période difficile, avec la relégation du club en Pro D2.

Le petit message vidéo de Dan Carter

La star néo-zélandaise Dan Carter n'a pas oublié l'anniversaire des 10 ans du titre de Perpignan en Top 14 et a adressé un petit message vidéo aux Catalans, s'excusant de ne pas pouvoir être présent lors du week-end de fête de cet anniversaire. 
Dan Carter n'a donc pas oublié Perpignan. Lui qui fut l'un des artisans du titre de l'USAP en 2009 même s'il n'a pas participé à la finale en raison d'une blessure.

1955-2009, une éternité

Depuis le dernier titre de l'USAP, en 1955 au Parc Lescure de Bordeaux face à Lourdes, Perpignan n'avait connu que des défaites en finales du champion de France : en 1977 face à Béziers, en 1998 puis en 2004 face au Stade Français.

Mais le 6 juin 2009, les Perpignanais ne passent pas à travers. Leur finale face à Clermont sera leur jour de gloire. Dominés en première mi-temps, menés à la pause (6-10), les hommes de Jacques Brunel (aujourd'hui sélectionneur du XV de France), Franck Azéma et Bernard Goutta s'installent finalement dans le camp auvergnat et grâce à un essai de David Marty et à la botte de Jérôme Porical l'emportent 22 à 10. 

Avec l'équipe de bras cassés qu'on a, on est champions ! Tout est possible dans le rugby (Nicolas Durand, demi de mêlée)

Une fête épique

Celui aussi du peuple catalan. Le retour des joueurs et du Bouclier de Brennus au pied du Castillet donne lieu à une fête indescriptible. Le titre qui revient à Perpignan après plus de 50 ans d'échec est un événement qui est fêté comme il se doit. 

Un souvenir toujours présent

Malgré les années qui passent, malgré l'échec en finale l'année suivante en 2010 avec Clermont qui prend sa revanche et empoche enfin son premier titre, malgré les saisons difficiles notamment celle qui vient de s'achever, le souvenir de ce titre catalan est toujours omniprésent dans la tête et le coeur des supporters.

Qui n'espèrent qu'une chose : ne pas avoir à attendre encore plus de 50 ans pour croiser le Bouclier de Brennus dans les rues de la ville. 

Sur le même sujet

Meurtre de Priscillia à Estagel : un jeune homme de 18 ans en garde à vue

Les + Lus