P.O : Enquête en profondeur après la mort d'un plongeur finlandais à Font Estramar

Les plongeurs de la commission Spéléo Secours Français ratissent la zone où a disparu le plongeur finlandais samedi dernier. / © F3 Pays catalan
Les plongeurs de la commission Spéléo Secours Français ratissent la zone où a disparu le plongeur finlandais samedi dernier. / © F3 Pays catalan

 A Salses-le-Château, une douzaine de plongeurs expérimentés fouillent, depuis quelques jours, la résurgence de Font-Estramar où s'est noyé un Finlandais samedi dernier. Ces bénévoles sont mandatés par le parquet pour relever des indices et comprendre les circonstances de l'accident de plongée.

Par Sylvie Bonnet

"Entrée du site strictement interdite en raison d'une procédure judiciaire en cours". A Salses-le-Château,  le panneau apposé par l'association Spéléo Secours Français à l'entrée de la zone de Font-Estramar délimite le périmêtre de l'enquête concernant l'accident de plongée mortel de la semaine dernière.

Le rappel des faits

Samedi dernier, deux Finlandais se sont retrouvés en difficulté dans cette fameuse résurgence à la profondeur insondable, alors qu’ils se trouvaient à 200 mètres de profondeur. L'un des deux a pu être secouru par les pompiers et a été évacué d’urgence en caisson hyperbare. Mais l'autre, âgé de 44 ans, est décédé. Son corps devait être remonté dimanche ou lundi  dernier après "l'étude de la mission" et la "constitution d'une équipe" pour aller le chercher à 200 m. Une semaine plus tard le corps n'a toujours pas été retrouvé. 

Enquête en cours


Outre l'autopsie si le plongeur est retrouvé, une étude du matériel doit être effectuée pour comprendre les causes de cet accident au vu de l'audition du deuxième spéléo. Aussi les 12 spéléologues bénévoles de Spéléologie Secours Français, mandatés par le parquet, relèvent tous les indices.  Les deux plongeurs n'étaient pas des néophytes. Ils étaient venus en groupe et ils étaient aguerris.

La dangerosité de ce site pourtant interdit ne décourage pas les plongeurs


Font-Estramar, aussi réputé pour sa dangerosité que pour sa profondeur, attire en permanence les plongeurs sous-marins fascinés par les records.
Les panneaux d'interdiction de plongée restent lettre morte à Font-Estramar. / © France 3 Pays catalan
Les panneaux d'interdiction de plongée restent lettre morte à Font-Estramar. / © France 3 Pays catalan
Et chaque année, la liste des victimes bravant l'interdiction de baignade et de plongée s'allonge. Au moins 5 morts recensés depuis 1955, dont un l'an dernier. En 2012 c'est un Tchèque qui reste au fond. Et en 2008 un plongeur expérimenté de Gruissan. Sans compter tous les accidents de décompression plus bénins.
Enquête à la Font-Estramar
Dorothée Berhault et Jean-François Puakavase ont rencontré les plongeurs à Salses-le-Château. - F3 Pays catalan

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus