TEMOIGNAGES. Remaniement : "Convivial", "homme de dossiers qui aime les gens", Jean Castex sur le départ, ces habitants de Prades fiers de leur ancien maire

Publié le Mis à jour le

Ce mercredi 11 mai, alors que Jean Castex bouclait son dernier Conseil des ministres à l'Elysée, une équipe de France 3 Occitanie était dans son fief, à Prades, dans les Pyrénées-Orientales. Sur la place du village de 6.000 habitants, on commentait la prestation du chef de gouvernement.

Jean Castex, 57 ans dans un mois, et ses ministres, ont été chaleureusement remerciés par Emmanuel Macron pour "le travail accompli depuis juillet 2020". Un geste qui laisse entendre qu'il s'agissait logiquement du dernier Conseil des ministres de l'équipe en place.

Le chef de l'Etat "a remercié chacune et chacun pour le travail qui a été fait (...) Il a dit avec solennité et affection qu'il avait été très fier d'être autour de cette table avec Jean Castex et son gouvernement ces deux dernières années", a souligné Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement.

Car après 1 an, 10 mois et 8 jours à Matignon, ce mercredi 11 mai, Jean Castex s'apprête à laisser son fauteuil de Premier ministre.

Au même moment, à Prades, une équipe de journalistes de France 3 recueillait les réactions "totalement impartiales" des anciens administrés de Jean Castex, maire de la commune de 2008 à 2020.

Castex, l'homme de la situation !

Jean Castex restera l'homme de la crise du Covid à Matignon. D'abord comme "Monsieur Déconfinement", puis comme Premier ministre, le Gersois a été durant près de 2 ans, celui qui annonçait les mauvaises nouvelles. Masque, gel hydroalcoolique, confinement, couvre-feu, interdiction de circulation, taux d'incidence, décès, manque de lits à l'hôpital, engorgement des urgences, surchauffe en réanimation, vaccin, pass sanitaire... il a tout vécu.

Pourtant, à Prades, Jean Castex conserve une cote de popularité au top.

Il a fait un sans faute.

Une Pradéenne.

"C'est un homme droit, courageux et franc. Il a su garder l'esprit des institutions de la Ve République, c'est bien le seul".

Il sait y faire.

Une habitante de Prades.

"Il a été parfait, très bien. Il a eu beaucoup de courage. Il a toujours été l'homme des solutions".

Il est super.

Une fan de la première heure à Prades.

"C'est un homme comme ça (pouce levé), simple, proche des gens. Un homme très humain. Il rend service aux gens, droite ou gauche peu importe".

Il a été efficace.

Le patron du bar où Jean Castex a ses habitudes.

"C'est à la fois un homme de dossiers et un politique qui aime les gens et le terrain".

C'est un type convivial.

Un habitant de Prades.

"Il a pas eu de chance à Matignon. Il a enchaîné les problèmes. Cela n'a pas été facile pour lui mais c'est un homme de terrain et de terroir".

Quel avenir pour l'homme idéal ?

L'actuel Premier ministre "est pressé de quitter son poste" et souhaite prendre une pause, a appris franceinfo ce mercredi.

Jean Castex ne veut pas entrer dans le prochain gouvernement, son nom circulait notamment pour le ministère de la Justice. Il ne sera pas non plus candidat aux Législatives en juin prochain, bien qu'il reste encore des circonscriptions vacantes. Enfin, il n'envisage pas plus de se présenter aux élections sénatoriales en 2023.

Jean Castex veut prendre une pause, souffler. Il prévoit de prendre trois semaines de vacances en famille après son départ de Matignon. Il est "pressé de quitter son poste car content d'en sortir vivant", raconte un pilier de la majorité.

Sa démission, et celle du gouvernement, est attendue vendredi ou lundi. La nomination de son ou sa successeur(e) aura lieu dans la foulée.