• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Près de Perpignan, le beffroi de l'église Saint-Pierre de Prades retrouve sa cloche

Le campanile de l'église Saint -Pierre à Prades a retrouvé sa cloche de 850 kilos. Hissée à 35 m de haut, elle date du 17 e. / © F3LR, Ph. Georget
Le campanile de l'église Saint -Pierre à Prades a retrouvé sa cloche de 850 kilos. Hissée à 35 m de haut, elle date du 17 e. / © F3LR, Ph. Georget

Le campanile de l'église de Prades dans les Pyrénées-Orientales a retrouvé sa cloche. Elle a subi un lifting durant l'été. Son installation a attiré les curieux.

Par Josette Sanna

La note "Fa trois", c'est celle qui retentira à nouveau au sommet du campanile de l'église Saint-Pierre de Prades.
Une note bien accordée pour un son de cloche que les villageois attendaient avec impatience.

"Ca m'a manqué, j'aime bien entendre les heures du jour et de la nuit", confie cette habitante du centre-ville.
 

405 ans


Pour égrainer chaque heure de la journée cette dame de bronze âgée de 405 ans s'est refait une beauté.

"On a restauré les anses de la cloche, ce qui permet de l'accrocher au système de campanile en haut. On remet la cloche à température, on ressoude et on refond. Elle est pleinement fabriquée et remise en place", précise Richard Bonnet, campaniste de l'entreprise Bodet.

Hisser la cloche de 850 kg  à 35 mètres de hauteur est un véritable spectacle. L'opération a été réalisée avec une grue.

A Prades, c'est Pâques avant l'heure !
 

"C'est la  bien première fois que je vois voler des cloches" sourit un badaud.
 

"C'est incroyable qu'ils aient pu monter ces cloches aussi lourdes et aussi haut sans les moyens modernes", sourit cette autre passante


Première restauration depuis le 17 e siècle


Depuis sa construction au XVII e siècle le clocher de l'église Saint Pierre n'avait pas été restauré. Il était donc urgent de le consolider.

"Nous avons procédé au renforcement de certaines pierres avec des injections de résine, la mise en place de tirants, de l'ensemble des façades de l'église avec aussi l'imperméabilisation du clocher" précise Jean Sicart, directeur artistique de la ville de Prades


Fin des travaux prévue en mai prochain. Le campanile rythmera alors chaque quart d'heure la vie des Pradéens.
 

Sur le même sujet

Interview de Christophe Barret

Les + Lus