• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Pyrénées-Orientales : un an après la tornade, Maureillas espère toujours l'état de catastrophe naturelle

Maureillas-Las-Illas (Pyrénées-Orientales ) - les dégâts après le passage d'une mini-tornade - 7 janvier 2018. / © DR
Maureillas-Las-Illas (Pyrénées-Orientales ) - les dégâts après le passage d'une mini-tornade - 7 janvier 2018. / © DR

Il y a un an, une tornade ravageait les villages catalans de Maureillas et Fourques. C'était le 7 janvier 2018, ce phénomène très localisé a fait de gros dégâts. Aujourd'hui, le maire de Maureillas-las-Illas espère obtenir le classement en catastrophe naturelle pour être intégralement remboursée.

Par Fabrice Dubault


Le 7 janvier 2018, une tornade très localisée, touchait le village de Maureillas, dans les Pyrénées-Orientales.

Toitures envolées, arbres arrachés, murs à terre, les dégâts étaient nombreux pour les particuliers mais les équipements publics ont aussi été touchés : une facture de 110.000 euros pour cette commune de 2.700 habitants.

Un an après, la moitié des travaux a été remboursée par l'assurance de la municipalité et le conseil départemental des Pyrénées-Orientales. Reste tout de même une charge de plus de 53.000 euros pour la commune.
Cette somme ne peut être prise en charge par l'Etat, Maureillas n'étant pas classée en état de catastrophe naturelle.

On nous oppose une vitesse minimum de vent pour obtenir l'état de catastrophe naturelle. Or, cette vitesse n'était pas atteinte dans les 2 stations météo les plus proches. Donc nous n'avons aucune preuve administrative justifiant les dégâts.
 

Une échelle japonaise de force du vent non reconnue par la France


Et c'est là tout le problème des mini-tornades ou des coups de vent qui surgissent de façon très rapide et très localisée. Ces épiphénomènes ne peuvent être enregistrés par Météo France.

Une technique japonaise existe pour quantifier la force d'un vent en fonction des dégâts constatés. A Maureillas, la tornade aurait soufflé à plus de 200km/h, mais cette échelle de force n'est pas reconnue par les services de l'Etat français.

Le maire André Bordaneil dénonce une logique administrative stupide. Et ses courriers adressés à la préfecture à Perpignan sont restés, selon lui, sans réponse.

La commune considère avoir des arguments sérieux en faveur de ce classement en état de catastrophe naturelle. Le maire a saisi le tribunal administratif, pour qu'il tranche la question et espère ainsi faire jurisprudence.
 
Maureillas (66) : un an après la tornade, le maire espère toujours l'état de catastrophe naturelle
Il y a un an, une tornade ravageait les villages catalans de Maureillas et Fourques. C'était le 7 janvier 2018, ce phénomène très localisé a fait de gros dégâts. Aujourd'hui, le maire de Maureillas-las-Illas espère obtenir le classement en catastrophe naturelle pour être intégralement remboursée. - F3 LR - Reportage : M.L.Lejeune et F.Savineau

A lire aussi

Sur le même sujet

Carcassonne : dans les coulisses du seul centre d'information sur le prélèvement de l'impôt à la source en Occitanie

Les + Lus