Pyrénées-Orientales : une enquête ouverte pour la profanation du cimetière d'Osséja

Publié le Mis à jour le
Écrit par Valentin Pasquier, avec Olivier Meyer

Une cinquantaine de tombes du cimetière d'Osséja, commune des Pyréenées-Orientales située tout près de la frontière espagnole, ont été retrouvées vandalisés ce 12 février. Une enquête a été ouverte pour identifier le ou les auteurs des faits, qui se seraient déroulés entre le 11 et le 12 février.

Une enquête de gendarmerie a été ouverte, ce 13 février, pour trouver le ou les responsables de la profanation du cimetière d'Osséja, commune de Cerdagne située tout près de la frontière espagnole. Les faits se seraient produits dans le cimetière entre le mardi 11 février au soir et mercredi après-midi.

Dans l'enceinte, des vases ont été retrouvés cassés, des plaques arrachées et des croix retournées. En tout, une cinquantaine de tombes, sur les 400 que compte le cimetière, ont été vandalisées.

 
 

La Mairie a porté plainte

"C’est la partie la plus ancienne qui a été visée, confie le maire Roger Ciurana, écœuré. Je ressens un profond dégoût, je ne comprends pas que des personnes puissent s’en prendre à un lieu sacré. C’est un triste spectacle". Une plainte a été déposée par le maire et l'enquête de gendarmerie est en cours pour tenter d’identifier le ou les auteurs.

Les familles dont les tombes ont été dégradées peuvent venir en mairie remplir un formulaire de dépôt de plainte.