Pyrénées-Orientales : les stations de ski des Neiges Catalanes «enthousiastes» pour une saison sans pass sanitaire

Publié le
Écrit par Carla Loridan
Sapins enneigés dans les Pyrénées-Orientales près de la station de Puyvalador - archives.
Sapins enneigés dans les Pyrénées-Orientales près de la station de Puyvalador - archives. © Eva Martinez

Après une saison blanche pour les stations de ski à cause du Covid, le gouvernement a annoncé le 14 octobre, la réouverture des pistes et remontées mécaniques sans obligation de pass sanitaire. Face à cette décision, du côté des Neiges Catalanes dans les Pyrénées-Orientales, l’optimisme est de mise.

Ils étaient nombreux à chausser leurs skis et à enfiler leurs combinaisons ce samedi 16 et dimanche 17 octobre sur les premières pistes des Alpes ouvertes au public. Attendue avec impatience par les professionnels du secteur, cette réouverture des stations est d’autant plus optimiste qu’elle a été est marquée par une annonce de taille. Le 14 octobre dernier, le secrétaire d'État au tourisme Jean-Baptiste Lemoyne, a assuré lors d’un déplacement à Sisteron dans les Alpes-de-Haute-Provence, que le pass sanitaire ne serait pas exigé sur les remontées mécaniques.

Une décision saluée par Jérôme Meunier, coordinateur des Neiges Catalanes, qui regroupe six stations dans les Pyrénées-Orientales. « La reprise s’organise avec beaucoup de d’impatience et de plaisir. On est dans les starting-blocks », assure-t-il. Organisé en amont pour faire face à toutes les éventualités, le groupe Neiges Catalanes est confiant pour cette saison 2021 qui débutera fin novembre, dans les Pyrénées, si la neige est au rendez-vous.

Une seule contrainte, les lieux clos

Si le temps semble au beau fixe pour le pass sanitaire, quand est-il du port du masque et de la distanciation sociale ? « Pour le moment, c’est encore un peu flou. Je pense que les masques resteront obligatoires dans les lieux clos. C’est-à-dire les cabines de télésièges », précise Jérôme Meunier.
Dans l’attente d’un arrêté ministériel avec davantage de précisions sur le protocole à mettre en place, le directeur reste serein : « Le ski reste une activité en plein air qui représente très peu de risque sanitaire et quoi qu’il arrive nous saurons nous adapter en circonstances. »

Du côté des hôtels, restaurants et autres commerces, ils resteront quant à eux soumis à la présentation du pass sanitaire. Mais, une fois de plus, pas de quoi inquiéter le coordinateur des Neiges Catalanes.

Environ 7% de la population française se rend au ski en hiver. Sur ces 7%, j’imagine qu’une grande partie d’entre eux est déjà vaccinée, s’ils sont sensibles aux activités de sportives.

Le directeur s’attend alors à voir entre 95% et 100% de visiteurs vaccinés dans ses stations. « Dans tous les cas, une fois sur place, les skieurs vont bien devoir se loger et se nourrir et ils devront être munis de pass sanitaire pour le faire », ajoute-t-il.

Un engouement pour la neige retrouvée

Autre bonne nouvelle, le nombre de demandes de forfaits ne cesse de croître dans les stations de ski des Pyrénées-Orientales. De quoi rendre Jérôme Meunier confiant pour la saison à venir : « Pour le moment, on se retrouve quasiment au niveau de demandes de forfaits que lors de la saison 2019 », détaille le coordinateur.

Aux Neiges Catalanes, rien ne semble donc faire retomber l’enthousiasme généré par cette reprise, pas même un éventuel retour vers un pass sanitaire obligatoire, annoncé par le secrétaire d'État au tourisme Jean-Baptiste Lemoyne, en cas de dégradation de la situation épidémique. « Notre métier est basé sur l’adaptation, que ce soit sur la météo, le climat… Donc on saura s’adapter, je suis confiant », assure Jérôme Meunier.

En attendant la réouverture des six stations des Neiges Catalanes prévue entre le 27 novembre et 4 décembre, un autre sujet semble être au cœur des préoccupations des professionnels du secteur du ski : l’arrivée de la neige à temps pour cette saison 2021, tant attendue.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.