• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Pyrénées-Orientales : pour ses 50 ans, le four solaire d'Odeillo s'ouvre aux visiteurs

Le four solaire d'Odeillo est le plus grand du monde, à égalité avec celui de Parkent, en Ouzbékistan. / © France 3 LR
Le four solaire d'Odeillo est le plus grand du monde, à égalité avec celui de Parkent, en Ouzbékistan. / © France 3 LR

Il est l'un des plus grands fours solaires du monde. Le four solaire d'Odeillo, à Font-Romeu, est utilisé depuis 1970 pour des recherches scientifiques du CNRS. Pour fêter ses 50 ans, le laboratoire a permis au public de venir découvrir son fonctionnement.  

Par ED

C'est un site majeur du patrimoine scientifique du pays catalan et de France. Le four solaire d'Odeillo a été construit dans les années 1960 à Font-Romeu, la station la plus ensoleillée de France, pour y mener à bien des recherches scientifiques.

En 1970, le laboratoire Promès du CNRS s'y est installé pour y étudier le phénomène de haute température. Grâce à sa puissance de 1000 Kw, la température peut monter jusqu'à 3000°C.

50 ans plus tard, à l'occasion de son anniversaire, le laboratoire a ouvert ses portes pour permettre aux visiteurs de venir découvrir son fonctionnement.
 

Ici, on peut concentrer plus de 10.000 fois le soleil. Avec un beau ciel comme aujourd'hui, on reçoit 1 Kw/m² de rayonnement direct. Les héliostats, ce sont des miroirs, renvoient les rayons solaires vers la parabole, qui concentre le rayonnement solaire au foyer. C’est là qu’on fait les expérimentations.
- Marianne Balat-Pichelin, directrice adjointe du laboratoire Promes

 

Le four d'Odeillo est l'un des deux plus grands fours solaires du monde, avec celui situé à Parkent, en Ousbékistan, avec ses 54 mètres de haut. Les chercheurs du CNRS et de l'Université de Perpignan exploitent ses capacités pour des études sur le comportement des matériaux soumis à des conditions extrêmes. Les domaines de recherches sont étendus aux industries aéronautiques et aérospatiales.

"L’autre volet que l’on étudie ici, au laboratoire d’Odeillo, concerne l’énergie solaire, sa conversion, son stockage, son transport." explique Alain Dollet, directeur du laboratoire Promes. Un enjeu crucial, plusieurs décennies après sa construction. 
 

Sur le même sujet

De la source du Danube au Grau-du-Roi en kayak : une aventure de plus de 7 000 km

Les + Lus