Une bonne année pour les cerises de Céret

Après une année 2020 catastrophique en terme de récolte, la cerise de Céret fait cette saison un retour en fanfare. Première cerise à être commercialisée en France, la star de la petite commune des Pyrénées-Orientales arrive sur les marchés et dans les rayons.

Cerises Burlat et cerisiers à Céret dans les Pyrénées-Orientales - 20/05/2021
Cerises Burlat et cerisiers à Céret dans les Pyrénées-Orientales - 20/05/2021 © Sarah Karama / FTV

Depuis 15 jours, dans les vergers de Pierre Bouix à Céret, les cueilleurs s'activent. Avec leurs doigts experts, les fruits les plus rouges se détachent délicatement des branches. Des Burlat, la variété historique de la ville. "Elles sont belles", sourit Jeannine Lacube, "elles ont eu du mal à venir parce qu'il y a eu une semaine de pluie, donc elles sont venues un peu en retard."

On laisse celles qui sont un peu plus claires et qui ont encore le temps de mûrir. On leur laisse quelques jours. Après ça va vite.

Jeannine Lacube, cueilleuse de cerises à Céret

"Heureusement, le temps n'est pas trop chaud pour l"instant", explique la cueilleuse expérimentée, "donc elles ne mûrissent pas trop vite." La récolte s'annonce belle, une soulagement pour tous ici, après la saison 2020, la pire enregistrée depuis 1988, à cause de pluies trop abondantes.

Cerises Burlat à Céret dans les Pyrénées-Orientales 19 mai 2021
Cerises Burlat à Céret dans les Pyrénées-Orientales 19 mai 2021 © Sarah Karama /FTV

Après les Burlat viendront les Earlise à la chair plus ferme. En tout, sur cinq semaines de récolte, 9 à 10 tonnes devraient sortir de ce verger familial de deux hectares.

Pierre Bouix, producteur de cerises depuis 55 ans, estime que "sur les primeurs, le calibre est un peu juste" mais devrait s'améliorer avec les autres variétés qui arrivent.

Cela se présente bien. Il y a eu un peu d'éclatement au départ sur la variété Burlat, mais tout ce qui arrive maintenant est impeccable.

Pierre Bouix, producteur de cerises

Les cerises de cette exploitation partent ensuite vers la coopérative de Céret, comme vous pouvez le voir dans ce reportage de France 3 pays catalan.
Elles vont être triées et conditionnées avant de partir dans toute la France, jusqu'à Paris, vers l'Elysée et Matignon.

La coopérative La Melba compte produire 100 à 120 tonnes de cerises en 2021
La coopérative La Melba compte produire 100 à 120 tonnes de cerises en 2021 © Sarah Karama / FTV

Pour Thaï Truong, responsable commercial de la coopérative La Melba à Céret, "la particularité cette année, c'est que les cerises primeurs ont un petit calibre, les arbres étaient très chargés, donc c'est automatiquement un petit calibre, pas le préféré des consommateurs mais en terme de goût, on s'y retrouve."

Cette année, le prix de vente des cerises est annoncé autour de 7€ le kilogramme. Cent à cent vingt tonnes devraient être récoltées cette année à Céret, contre seulement 20 tonnes l'année dernière. Pas de doute, ce week-end du 22 et 23 mai, la traditionnelle Fête de la Cerise  sera belle.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie pays catalan nature parcs et régions naturelles