Pyrénées : un pilote de parapente porté disparu depuis jeudi dernier

Un parapentiste, qui avait décollé jeudi de Loudenvielle (Hautes-Pyrénées) en compagnie d'une dizaine de compagnons de vol, est porté disparu. Les recherches se poursuivent dans les Hautes-Pyrénées, la Haute-Garonne et l'Espagne. Une cagnotte a été ouverte pour soutenir les opérations de secours.

La voile bleue et violette du parapente de Didier Kalama, lors d'un vol quelques jours avant sa disparition
La voile bleue et violette du parapente de Didier Kalama, lors d'un vol quelques jours avant sa disparition © Mathias Szpirglas
Il s'était envolé jeudi de Loudenvielle (Hautes-Pyrénées) avec son club en compagnie d'une dizaine d'autres parapentistes parisiens, présents dans le secteur depuis une quinzaine de jours.

Mais Didier Kalama, âgé de 57 ans, n'est pas revenu de son excursion dans le massif pyrénéen, comme l'explique une compagne de vol sur Facebook :

⚠️⚠️PILOTE DISPARU depuis 48h environ. Quelqu'un pour nous faire voler en helico ou avion de tourisme sur la frontiere...

Publiée par Céline De Carvalho sur Samedi 8 août 2020
Ne le voyant pas revenir le soir, les autres parapentistes du groupe ne se sont d'abord pas inquiétés. Ils savaient que Didier Kalama était un pilote confirmé, volant à bord d'un matériel performant, moniteur de parapente, ancien pilote d’essai et pilote de voltige, licencié au club de Piafs à Villebon-sur-Yvette, connu comme montagnard aguerri. Il avait pu, ont-ils pensé, décider de dormir sur le terrain.

Mais comme il ne pouvait être joignable ni sur son portable ni sur sa radio, l'inquiétude a gagné le groupe.

Aussitôt signalé disparu à la gendarmerie vendredi matin, d'importants moyens de recherche, pédestres et héliportés, ont été mis en oeuvre tant du côté français , dans les Hautes-Pyrénées et en Haute-Garonne, que du côté de la guardia civil espagnole. Les clubs de parentistes de la région participent également aux recherches.

Un signalement du disparu le localisait jeudi matin dans le secteur de Saint Lary (Hautes-Pyrénées) autour du pic de Batoua. Un autre témoin l’aurait aperçu jeudi après-midi côté espagnol vers le pic Schrader.

La gendarmerie de Bagnères-de-Bigorre, qui centralise les recherches, demande à toute personne ayant aperçu la voile bleue et violette du parapente de prendre contact avec elle.

Afin d'élargir le champ des recherches, les amis et la famille du disparu ont lancé une cagnotte en ligne, "afin de maximiser les vols privés pour le retrouver" précise la page d'accueil de ce financement participatif. 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers pyrénées montagne