Quand la philosophie redonne aux décrocheurs l'envie d'apprendre

Redonner le goût d'apprendre et de réfléchir en 5 semaines : c'est le défi des classes relais / © F3 LR
Redonner le goût d'apprendre et de réfléchir en 5 semaines : c'est le défi des classes relais / © F3 LR

A Clermont-l'Hérault, une enseignante pas comme les autres parle philosophie à des adolescents au bord de la rupture scolaire. Et ça marche. Dans sa classe relais, ces collégiens retrouvent le goût d'apprendre. Ils ont 5 semaines pour une seconde chance. Reportage auprès de ces "décrocheurs".

Par Valérie Luxey

Ils avaient perdu le goût d'apprendre et les problèmes de comportements s'accumulaient. Les voilà désormais en train de parler philosophie avec leur professeur. Depuis 15 ans, Frédérique Landoeuer enseigne auprès de ceux qu'on appelle les "décrocheurs". 
A Clermont-l'Hérault, elle n'hésite pas à aborder les thèmes et les grands auteurs de la philosophie avec les élèves de sa classe relais. Objectif : les remettre sur le chemin de l'apprentissage et leur donnant envie de réfléchir par eux-même. Et ça marche.

32 classes et ateliers relais en Languedoc-Roussillon

Dans l'Académie de Montpellier, 10 ateliers et 22 classes relais donnent ainsi une seconde chance à des collégiens de 12 à 15 ans, au bord de la rupture scolaire. Ils ont 5 semaines pour la saisir, en groupes de 8 maximum, avant de réintégrer leur établissement d'origine, parfois non sans appréhension. 5 semaines pour repartir sur de nouvelles bases et acquérir un peu de la sagesse des grands penseurs que Frédérique Landoeuer leur fait découvrir.

Nos reporters Caroline Agullo et Valérie Banabera sont allés assister à ce changement.

En immersion avec les décrocheurs
Reportage dans une classe relais de Clermont-l'Hérault qui accueille des collégiens au bord de la rupture scolaire. Ou comment la philosophie peut leur redonner l'envie d'apprendre.

 

Sur le même sujet

Les + Lus