Recrudescence des cas de syphilis dans le Gard

illustration / © F3 LR
illustration / © F3 LR

Dans le Gard, 2 à 3 fois plus de cas de syphilis précoces ont été traités cette année que durant la même période l'an dernier. C'est le constat effectué par les centres de dépistage anonyme. Ils viennent de lancer une alerte pour cette infection sexuellement transmissible très contagieuse.

Par Fabrice Dubault


Cette IST, infection sexuellement transmissible, se guérit très facilement si elle est détectée et soignée rapidement. mais elle est aussi très contagieuse, par simple contact.

La recrudescence de la syphilis touche en particulier les gays et les bisexuels masculins. Mais le nombre de cas chez les hétérosexuels et les jeunes augmente également.

Pour les partenaires associatifs des centres de dépistage, comme Aides, la prévention n'est peut-être plus aussi efficace qu'avant auprès des populations à risques.

Non traitée, la syphilis peut provoquer des complications graves au cerveau, au coeur ou encore aux yeux. Des injections d'antibiotiques en viennent facilement à bout.

Nîmes : recrudescence de la syphilis dans le Gard
Reportage F3 LR : L.Calmels et V.Banabéra

 

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus