Réforme des retraites : nouvelles manifestations à Montpellier, Nîmes et Perpignan

A l'appel de l'intersyndicale réunissant CGT, FO, la CFE-CGC, la FSU et le syndicat Solidaires, des centaines de personnes sont encore descendues dans les rues des grandes villes du Languedoc et du Roussillon, ce samedi 11 janvier pour dire non au projet de réforme des retraites.
A Montpellier, la manifestation contre la réforme des retraites est partie à 14h30 des Halles Laissac. Dans le cortège : plusieurs syndicats dont la CFDT, la CGT, Solidaires, SUD et FO, SNES FSU.
A Montpellier, la manifestation contre la réforme des retraites est partie à 14h30 des Halles Laissac. Dans le cortège : plusieurs syndicats dont la CFDT, la CGT, Solidaires, SUD et FO, SNES FSU. © O.Boisson/FTV

Deuxième journée de mobilisation interprofessionnelle dans la même semaine, les opposants à la réforme des retraites sont à nouveau allés battre le pavé !


A Montpellier, le cortège s'est élancé à 14h30 des Halles Laissac. Dans ses rangs, une forte présence syndicale avec des représentants de la CFDT, CGT, Solidaires, SUD et FO, SNES FSU et mais aussi de la France Insoumise, Extinction-Rébellion, L214 ou encore Attac.

Diverses professions se sont retrouvées dans la rue, notamment les enseignants, les avocats, les professionnels de santé, le BTP et bon nombre de retraités.

 
Le BTP se mobilise aussi contre la réforme des retraites, à Montpellier.
Le BTP se mobilise aussi contre la réforme des retraites, à Montpellier. © O.Boisson/FTV

La préfecture de l'Hérault a compté au total 5.500 manifestants à Montpellier dont 200 gilets jaunes. Une personne a été interpellée pour jet de projectiles.

A Béziers, 1900 manifestants ont défilé dans les rues, toujours selon le comptage de la préfecture. A Sète, ils étaient 300.

Près de 3000 personnes à Nîmes

Cette nouvelle journée d'action contre la réforme des retraites et 38ème journée de grève a mobilisé près de 3.000 personnes à Nîmes, dont une centaine de gilets jaunes. 

La CGT, FO, FSU, CFTC SOLIDAIRES étaient au rendez-vous mais il n'y avait pas de représentants du syndicat CFDT.

En ce qui concerne les partis politiques, la plupart étaient absent du cortège, en dehors des représentants gardois du Parti Communiste e de la France Insoumise.
 
C'était la 9ème journée de mobilisation à Nîmes, la prochaine manifestation gardoise contre le projet de retraite est annoncée les 14 et 16 Janvier prochain.

 
Le cortège des manifestants contre la réforme des retraites à Nîmes, ce samedi 11 janvier.
Le cortège des manifestants contre la réforme des retraites à Nîmes, ce samedi 11 janvier. © D.Moine/FTV

Ambiance bon enfant à Perpignan

En Pays catalan, cette seconde journée de mobilisation de la semaine a été un peu moins suivie que jeudi dernier, où l'on avait compté environ 6000 manifestants. 

Cet après-midi à Perpignan, plus d'un millier de manifestants ont fait un tour de ville, dans une ambiance bon enfant.  Dans le cortège, là aussi, on notait des représentants de divers syndicats, des gilets jaunes et des représentants de professions du public comme du privé.
 

1000 personnes à Narbonne 


Selon nos confrères de l'Independant, mille personnes ont défilé contre la réforme des retraites, à Narbonne dans l'Aude.

La manifestation s'est déroulée dans la matinée avec prise de parole et défilé sur les boulevards jusqu'à la permanence du député "En Marche", Alain Péréa.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social retraites