Dimanche 15 mai, 10h45. Certains d'entre vous s'apprêteront à aller aux arènes. Si c'est le cas, qu'ils pensent à enregistrer l'émission. Au cartel : Joaquín Galdós, la rencontre entre Manuel Escribano et Cobradiezmos à Séville commentée par les principaux protagonistes. Et René Berlandier…

"Voici la vaste plaine et le désert de feu", chante Mireille qui s'apprête à traverser la Crau. Pauvre Mireille! Pauvre Gounod! Ils seraient bien surpris s'ils devaient refaire le chemin jusqu'aux Saintes-Maries de la Mer.
Le "désert ardent" où l'héroïne imaginée par Frédéric Mistral a manqué périr d'insolation est désormais planté de vergers et silloné de voies rapides. Au bord de l'une d'elles, entre Arles et Salon, est installée la plus petite ganadería du monde. Et aussi la moins commerciale. La Cravenque (les felibres auraient plutôt écrit "Cravenco") ne ressemble à aucune autre.
Créée et animée par René Berlandier qui fut simultanément président de l'ANDA (Association Nationale des Aficionados) et éducateur spécialisé, la Cravenque se propose de maintenir un encaste particulier : la race Urcola qu'avait fondée au début du vingtième siècle un banquier de Bilbao et qui était sur le point de se perdre. Mais pour René, l'élevage est aussi le lieu idéal pour aider quelques jeunes en difficulté qui viennent là faire leurs classes pratiques pour le C.A.P. "élevage".
Les Urcola de la Crau proviennent de chez Martín Peñato et Victorino Martín, les deux seuls éleveurs espagnols qui ont conservé ce sang. René n'a qu'un objectif : faire perdurer cette race. Mais il se trouve que depuis quelques temps, et à sa plus grande surprise, ces toros donnent également un bon jeu dans l'arène…

Retrouvez René et La Cravenque dans Signes du toro n° 95, ce dimanche 15 mai à 10h45 sur france 3 Midi Pyrénées, Aquitaine et languedoc Roussillon.

 

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité