• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Sète et Port-Vendres : les thoniers partent en campagne

La campagne de pêche au thon en Méditerranée démarre en général fin mai / © Isabelle Bris, France 3 Occitanie
La campagne de pêche au thon en Méditerranée démarre en général fin mai / © Isabelle Bris, France 3 Occitanie

La campagne de pêche au thon rouge s'apprête à démarrer. La moitié des 20 thoniers senneurs de Méditerranée autorisés à y participer est basée dans le port de Sète (Hérault). Les équipages peaufinent les derniers préparatifs.

Par Valérie Luxey

Les 20 thoniers senneurs autorisés à participer à la campagne 2018 de pêche au thon rouge en Méditerranée partiront en début de semaine, à partir du lundi 21 mai. C'est 3 bateaux de plus qu'en 2017, et la moitié de la flotte est basée à Sète (Hérault), où les préparatifs s'achèvent.

Le thon rouge : une pêche soumise à quotas


C'est l'ICCAT (en Français Commission Internationale pour la Conservation des Thonidés de l’Atlantique), c'est-à-dire l'organisation de pêche inter-gouvernementale responsable de la conservation des thonidés et des espèces apparentées de l’océan Atlantique et de ses mers adjacentes, qui fixe les quotas de pêche pour cette espèce protégée. Elle s’appuie sur des études scientifiques pour tenter de trouver le bon équilibre entre pêche et reconstitution des stocks. C'est ce que nous expliquent nos journalistes Isabelle Bris et Juliette Mörch, qui ont interviewé Bertrand Wendling, le directeur de la coopérative sétoise SATHOAN. Les images de pêche au large sont issues de nos archives.

Sète : les thoniers sur le départ pour la campagne 2018
Les thoniers sétois s'apprêtent à partir pour la campagne de pêche au thon rouge 2018. Cette année, les quotas de prises de cette espèce protégée sont en hausse de 18%, comme l'explique le reportage d'Isabelle Bris et Juliette Mörch. - France 3 Occitanie


4392 tonnes à pêcher pour l'ensemble des thoniers de Méditerranée


Cette année, l'ICCAT a attribué 4392 tonnes aux pêcheurs de Méditerranée, dont 2000 pour la SATHOAN (la société coopérative maritime de Sète, qui regroupe près de 50 producteurs, chalutiers et thoniers).

Thoniers à Sète, mai 2018 / © Isabelle Bris, France 3 Occitanie
Thoniers à Sète, mai 2018 / © Isabelle Bris, France 3 Occitanie


Des quotas en hausse, la concurrence aussi


Les quotas de pêche au thon rouge sont en hausse, de plus de 20 % par an depuis 2015. En 2018, ils augmentent encore de 18%, et continueront à croître de 17% pendant les 3 années suivantes. Les thoniers sétois vont mettre le Cap vers Malte et les îles Baléares, avec à bord de chaque bateau, un observateur de l’ICCAT, chargé comme chaque année de veiller au respect de ces quotas. Ils devront faire face à la concurrence féroce des bateaux tunisiens et turcs. Quant aux prix, ils devraient rester stables.

Thoniers amarrés à Sète / © Isabelle Bris, France 3 Occitanie
Thoniers amarrés à Sète / © Isabelle Bris, France 3 Occitanie

Dans la région, on recense aussi 2 thoniers au départ de Port-Vendres (Pyrénées-Orientales) et 2 autres thoniers senneurs partiront d'Agde (Hérault), leur port d'attache. A Port-Vendres, le reportage de Philippe Georget et Jean-François Puakavase.

 

Les thoniers de Port-Vendres se préparent au départ

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview de Christophe Barret

Les + Lus