SOLIDARITÉ : 1341 kilomètres à vélo pour soutenir la lutte contre le cancer du sein

Huit membres de la gendarmerie mobile de Toulouse vont parcourir 1341 kilomètres à vélos. Du Cap d'Agde (Hérault) au Cap Blanc Nez (Pas-de-Calais), le peloton de l'escadron va relier le sud au nord du pays pour soutenir la lutte contre le cancer du sein.

Les 8 gendarmes du peloton d'intervention de l'escadron de gendarmerie mobile de Toulouse sont prêt pour traverser la France.
Les 8 gendarmes du peloton d'intervention de l'escadron de gendarmerie mobile de Toulouse sont prêt pour traverser la France. © Facebook

Huit gendarmes du peloton d’intervention de l’escadron de gendarmerie mobile 31/6 de Toulouse vont traverser la France. En faveur de deux associations, Vivre comme avant et SOS Cancer du sein, les cyclistes vont relier le Cap d'Agde dans l'Hérault au Cap Blanc Nez dans le Pas-de-Calais.

Cinq à six heures de vélo par jour

Pendant 10 jours, du 17 au 27 mai 2021, les huit camarades du groupe de vélo de l’escadron vont parcourir 1341 kilomètres. À raison de cinq à six heures de vélo par jour, les sept cyclistes seront accompagnés d'un soutien logistique qui les suivra en voiture.

Clément Cherigui, gendarme à l’escadron mobile de Toulouse fait parti des huit cyclistes, "On va partir du Cap d’Agde (Hérault) le 17 mai, pour relier le Cap Banc Nez (Pas-de-Calais) en dix étapes. On a fait un roadbook précis et cela va faire un peu plus de 100 kilomètres par jour".

14 départements traversés

"Le logement est encore en cours de calage mais on va loger soit dans les campings, soit dans les auberges pour pouvoir loger tous ensemble", précise Clément Cherigui.

Au total, le peloton va s'arrêter dans 7 départements et en traverser 14. 

 

Dans certaines villes, on va essayer d'informer les gens. On a pris contact avec les compagnies de gendarmerie des départements où l’on va passer pour qu’ils puissent nous suivre.

Clément Cherigui

 

Création d'une cagnotte en ligne

L’équipe est assez variée souligne le gendarme, "il y a des grands fans de vélos et d’autres qui découvrent. On fait des sorties vélos avec des clubs de cyclisme le week-end. On a une bonne condition physique et on s'entraîne régulièrement pour bien se préparer à cette remontée du pays".

De cap en cap, du nom de leur projet, et pour la bonne cause au profit de la lutte contre le cancer, les gendarmes ont créé une cagnotte en ligne pour verser intégralement les sommes perçues aux deux associations.

"On nous pose souvent la question pourquoi on n'a pas choisi une cause plus masculine mais ce sont des associations bien répandues en France. Elles touchent plus de monde, des personnes de notre famille mais aussi notre entourage. Cela nous tenait à coeur", révèle Clément Cherigui.

L'association Vivre comme avant offre aux femmes soignées pour un cancer du sein, un accompagnement et un soutien individuel par des femmes bénévoles qui ont, elles aussi, vécu cette maladie. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région occitanie