Décès à 101 ans d'Evelyne Baylet, ancienne présidente du Conseil général du Tarn-et-Garonne et de La Dépêche du Midi

Evelyne Jean-Baylet et sa famille en 2013 / © La Dépêche du Midi
Evelyne Jean-Baylet et sa famille en 2013 / © La Dépêche du Midi

La Dépêche du Midi a annoncé ce jeudi 6 novembre le décès de son ancienne présidente, mère de Jean-Michel Baylet, et qui fut aussi la première femme présidente de conseil général en France. 

Par F. Valéry avec AFP

Evelyne-Jean Baylet est décédée à 101 ans, a annoncé La Dépêche du Midi ce jeudi 6 novembre. Ancienne présidente du groupe La Dépêche de 1959 à 1995, elle a aussi été la première femme à la tête d'un Conseil général en France : présidente du département du Tarn-et-Garonne de 1970 à 1982.

Après la mort de son mari Jean Baylet dans un accident de voiture en 1959, elle choisit aussi d'accoler le prénom de son défunt mari au sien. Elle reprend alors les commandes du journal et conquiert également ses mandats électoraux notamment de maire radical de Valence d'Agen.

Au début des années 70, elle prend ses distances avec René Bousquet, secrétaire général à la police du régime de Vichy qui dans les années 60 travailla comme administrateur au sein du quotidien régional et en inspira la ligne antigaulliste.

Elle a ensuite favorisé l'accession de son fils Jean-Michel à la tête du groupe de presse mais aussi sur le terrain politique abandonnant ses mandats à son profit. Il est aujourd'hui toujours président du Conseil Général du Tarn-et-Garonne, président du PRG et président du groupe La Dépêche du Midi. 

En 2012, à 99 ans, Evelyne-Jean Baylet était encore directrice de la publication du journal avant de quitter cette fonction au profit de son petit-fils Jean-Nicolas et de rester, seulement, présidente d'honneur de La Dépêche. 
Décès Evelyne Baylet

 

Les réactions à l'annonce du décès d'Evelyne Baylet

Le parti radical de gauche, que préside Jean-Michel Baylet salue une "figure du radicalisme et du monde de la presse", ainsi qu'"une personnalité emblématique du combat pour l’émancipation des femmes" et souligne "sa gestion habile, moderne et réussie de son journal, de sa ville, et de son département".

Brigitte Barège, maire de Montauban souligne "une femme de tête et de combat, (...) investie avec force et ténacité au décès de son époux pour reprendre les rênes de La Dépêche du Midi" et parle de "l’ombre bienveillante et la fidèle conseillère de son fils et ensuite de son petit-fils pour"leur confier son héritage à la tête du plus grand groupe de presse de Midi-Pyrénées. Elle restera une figure emblématique en Tarn-et-Garonne, une grande dame, et plus largement pour de nombreuses femmes un exemple de réussite."

Valérie Rabault, députée du Tarn-et-Garonne se souvient de la dernière fois qu'elle a vu Evelyne Baylet, le jour de ses 100 ans célébré au Conseil général du Tarn-et-Garonne : "elle nous avait fait rire lorsqu’elle avait retrouvé les conseillers généraux avec lesquels elle avait politiquement bataillé, pleine d’humour un brin espiègle. Ce jour-là, nous avions redécouvert que les années n’avaient en rien entamé son immense volonté ni cette autorité naturelle que l’on retrouve chez les grands hommes…en l’espèce il s’agissait d’une grande dame.". Et souligne que la défunte "est à jamais associée à l’histoire, au développement et au progrès de notre département" et que "toute sa vie elle a ouvert des portes jusque-là fermées aux femmes"

Martin Malvy, président de la région Midi-Pyrénées, fait part de sa« très grande émotion. C’est une femme d’exception qui nous quitte, qui aura dominé pendant plusieurs décennies la vie politique et économique de Midi-Pyrénées. (...) Son nom est à associer à d'autres qui ont incarné l'histoire de la République pendant plusieurs décennies"

Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse parle d'"une haute figure qui a marqué la région à travers les importantes responsabilités qu'elle a exercées», d'une "femme cultivée a laissé son empreinte sur la presse quotidienne régionale française" (..)ainsi que d'une "femme de caractère et de convictions, (...qui a aussi marqué l’histoire de la politique française."

François Hollande, président de la République salue" une femme exceptionnelle" soulignant "ses engagements", "son autorité et son énergie inépuisable"

Sur le même sujet

Lunel : une PME qui équipe un géant du transport maritime pour la bonne santé des eaux

Les + Lus