Immobilier : assouplie, la loi Duflot devient "dispositif Pinel"

Le nouveau dispositif sur le logement, qui se substitue à la loi Duflot, jugée trop contraignante par Manuel Valls, portera le nom de la ministre Sylvia Pinel, élue PRG du Tarn-et-Garonne

Sylvia Pinel avec Manuel Valls et Ségolène Royal
Sylvia Pinel avec Manuel Valls et Ségolène Royal © AFP
Le Premier ministre Manuel Valls a dévoilé vendredi une batterie de mesures choc visant à relancer la construction immobilière, qui comprend une série de carottes fiscales en direction des investisseurs et revient sur l'encadrement des loyers cher à Cécile Duflot.

Un ensemble de mesures qui portera le nom de dispositif Pinel, du nom de la ministre originaire du Tarn-et-Garonne qui a succédé à l'élue écologiste en avril dernier au ministère du logement.

"Nous avons assez de recul pour juger des difficultés de sa mise en oeuvre", a déclaré le Premier ministre, affirmant que "les conditions techniques ne seront pas réunies avant des mois, voire des années" pour une application à plus grande échelle.

L'encadrement des loyers était également une promesse de campagne du candidat François Hollande avant son accession à l'Elysée. La construction immobilière est en plein marasme dans l'Hexagone : à fin juillet, les mises en chantier de logements neufs sont tombées aux alentours de 300.000 sur les douze derniers mois, bien en-deçà de l'objectif gouvernemental d'un demi-million par an.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
logement immobilier