Jean-Michel Baylet, ancien ministre et patron de la Dépêche, confronté à la femme qui l'accuse de viol sur mineur

Publié le
Écrit par Marion Fontaine avec AFP
Jean-Michel Baylet, lors d'une conférence de presse de l'Alliance de la presse d'information générale dont il est vice-président, le 22 octobre 2019.
Jean-Michel Baylet, lors d'une conférence de presse de l'Alliance de la presse d'information générale dont il est vice-président, le 22 octobre 2019. © Aurelien Morissard/IP3 PRESS/MAXPPP

Jean-Michel Baylet, visé par une enquête pour viol et agression sexuelle sur mineur de moins de 15 ans, est au siège de la Police judiciaire parisienne, ce mardi 19 octobre. Il doit y confronter Nathalie Collin, qui l'accuse de l'avoir violée entre ses 12 et 14 ans.

Jean-Michel Baylet est arrivé à la brigade de protection des mineurs, à Paris, ce mardi 19 octobre 2021 en début d'après-midi. 

Selon une source proche du dossier, l'ancien ministre (PRG), directeur du quotidien La Dépêche et maire de Valence-d'Agen (Tarn-et-Garonne) doit être confronté à Nathalie Collin. Celle-ci l'accuse de l'avoir violée à partir de ses 12 ans, ce qu'il conteste. 

Enquête en cours pour "viols" et "agressions sexuelles" sur mineur

Aujourd'hui, Nathalie Collin est âgée de 52 ans. Elle accuse Jean-Michel Baylet de l'avoir violée entre ses 12 et 14 ans. 

Sur sa dénonciation, le Parquet de Paris a ouvert le 9 juin 2020 une enquête pour "viols" et "agressions sexuelles" sur mineur de moins de 15 ans. Par la suite, l'ex-président du Parti des radicaux de gauche a été entendu en audition libre, fin février 2021, par les policiers. 

Le père de Nathalie Collin, Yvon Collin, ancien sénateur PRG du Tarn-et-Garonne, était un ami de longue date de Jean-Michel Baylet. Ils sont désormais brouillés.

Faits prescrits

À travers l'ouverture de cette enquête, Jean-Michel Baylet avait dénoncé "un complot politique", un règlement de compte de la part d'Yvon Collin, ancien maire de Caussade et sénateur du Tarn-et-Garonne, devenu depuis quelques années un adversaire politique.

"L’objectif est clair : à travers elle, cet homme veut me détruire, et l’entreprise de destruction commence par tenter de compromettre ma participation aux prochaines échéances électorales", avait déclaré Jean-Michel Baylet dans une interview donnée à son propre journal en février 2021. 

Nathalie Collin avait alors répondu, dans une lettre publiée par le Petit journal du Tarn-et-Garonne en mars 2021 : "Ce n’est pas de la calomnie. C’est simplement mon histoire, celle que je porte encore douloureusement quarante après les faits. [...] Je ne suis la marionnette de personne. J’ai 52 ans aujourd’hui, et les querelles et conflits entre mon père et M. Baylet ne sont pas mon sujet." 

Les faits incriminés remontent à 41 ans et sont donc prescrits. Néanmoins, le Parquet de Paris a pris l'habitude d'ouvrir systématiquement des enquêtes sur les accusations de violences sexuelles contre des mineurs, afin de vérifier les faits et de rechercher d'éventuelles autres agressions non-prescrites.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.