2023, année de tous les records (judiciaires) pour les blaireaux

Au cours des derniers mois, dix nouveaux départements ont vu leurs autorisations de déterrage des blaireaux, accordées hors période de chasse, suspendues. Une année 2023 exceptionnelle pour l'association One Voice qui a réussi à suspendre 80 % des arrêtés contestés dans 29 territoires.

2023, l'année des blaireaux ? Pour One Voice, la réponse est oui ! L'association de défense des animaux à au cours des derniers mois remporté plusieurs victoires retentissantes 

Dans leur lutte acharnée contre les autorisations de déterrage des blaireaux, accordée hors période de chasse (appelées également période complémentaire de vénerie sous terre), dix nouveaux départements voient cette pratique de chasse suspendue par les juges, portant à 29 le nombre total de territoires où ces arrêtés contestés ont été stoppés (Liste à la fin de cet article).

80 % des recours dans le sens de la protection des animaux

Dans 80 % des cas, les juges ont répondu à l'appel en suspendant ces périodes de déterrage.

Le 28 juillet 2023, le Conseil d'État a accordé une victoire en demi-teinte pour les protecteurs des animaux. "Tout en rejetant le recours des associations au motif que l'article contesté n’autorise pas explicitement l'abattage de « petits », il rappelle l’interdiction de tuer des blaireautins. Ce faisant, il bat en brèche l’argumentation des chasseurs et du ministère de la Transition écologique consistant à prétendre que cette interdiction ne s’appliquerait pas à la chasse aux blaireaux" souligent les associations lors du rendu de cette décision.

Pour One Voice, ces victoires juridiques "ouvrent la voie à la fin de l’acharnement insupportable que subissent ces héros si discrets, véritables architectes des sous-sols de nos territoires. Derrière leur pelage noir et blanc, ils rendent des services majeurs à la nature (leurs terriers abritent par exemple des espèces protégées comme les chauves-souris, les chats forestiers ou encore les loutres). Dans le Bas-Rhin comme dans plusieurs pays européens (Royaume-Uni, Pays-Bas, Luxembourg…), leur chasse est interdite et les dégâts n’ont pas augmenté : logique, puisque les blaireaux se nourrissent surtout de baies. Ils peuvent s’y reproduire tranquillement - et très lentement, ce qui justifie d’autant plus leur protection."

Un animal "un vecteur de la tuberculose bovine"

Un avis que ne partagent pas, bien entendu les chasseurs. Le 9 août dernier, la Coordination rurale de la Haute-Vienne après une annulation par la justice d'une période complémentaire de vénerie sous terre dénonçait la protection d'un animal "vecteur de la tuberculose bovine" : "il est inadmissible que l’on protège les blaireaux qui sont des animaux reconnus vecteurs de la maladie qui occasionnent beaucoup de dégâts à nos cultures et qui sont également de redoutables prédateurs pour le petit gibier ! Nous ne pouvons tolérer une énième suspension de l’arrêté de chasse et la CR23 demande aux associations animalistes et écologistes de prévoir une ligne budgétaire pour contribuer financièrement à l’indemnisation des dégâts causés par l’espèce blaireau sur notre territoire. La CR23 ne lâchera rien et continuera à défendre les éleveurs face à ce fléau nommé « écolos » !"

D’après les données de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage, la population des blaireaux ne diminue pas et "l’augmentation des surfaces forestières de près de 25 % en vingt ans en France, constitue un élément favorable pour l’espèce".

Liste des 29 départements où les arrêtés contestés ont été retoqués.

  • Aisne : audience du 16/06/2023 (TA d’Amiens)
  • Aube : audience du 06/06/2023 (TA de Châlons-en-Champagne)
  • Allier : audiences du 30/05/2023 et du 18/07/2023 (TA de Clermont-Ferrand)
  • Aveyron : audience du 27/07/2023 (TA de Toulouse)
  • Charente-Maritime : audience du 09/05/2023 (TA de Poitiers)
  • Corrèze : audience du 17/07/2023 (TA de Limoges)
  • Creuse : audience du 01/08/2023 (TA de Limoges)
  • Essonne : audience du 09/08/2023 (TA de Versailles)
  • Eure-et-Loir : audience du 05/06/2023 (TA d’Orléans)
  • Haute-Loire : audience du 20/06/2023 (TA de Clermont-Ferrand)
  • Haute-Vienne : audience du 01/08/2023 (TA de Limoges)
  • Ille-et-Vilaine : audience du 08/06/2023 (TA de Rennes)
  • Indre : audience du 01/08/2023 (TA de Limoges)
  • Indre-et-Loire : audience du 10/08/2023 (TA d’Orléans)
  • Loir-et-Cher : audience du 03/07/2023 (TA d’Orléans)
  • Loiret : audience du 05/06/2023 (TA d’Orléans)
  • Maine-et-Loire : audience du 27/07/2023 (TA de Nantes)
  • Manche : audience du 09/05/2023 (TA de Caen)
  • Meuse : audience du 13/06/2023 (TA de Nancy)
  • Nièvre : audience du 31/03/2023 (TA de Dijon)
  • Oise : audience du 09/05/2023 (TA d’Amiens)
  • Orne : audience du 03/08/2023 (TA de Caen)
  • Puy-de-Dôme : audiences du 30/05/23 et du 01/08/2023 (TA de Clermont-Ferrand)
  • Savoie : audience du 16/06/2023 (TA de Grenoble)
  • Seine-et-Marne : audience du 25/07/2023 (TA de Melun)
  • Tarn-et-Garonne : audience du 03/05/2023 (TA de Toulouse)
  • Vienne : audience du 26/05/2023 (TA de Poitiers)

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité