Assassinat de Samuel Paty : une affiche en référence aux Croisades collée sur la porte de la Mosquée de Castelsarrasin

Une affiche en référence aux Croisades a été scotchée sur la porte de la mosquée de Castelsarrasin (Tarn-et-Garonne). Un "message connoté" quelques jours après l'assassinat de Samuel Paty pour le président de l'association cultuelle musulmane de la ville qui appelle au "calme pour faire société".

Le document scotché sur la porte de la mosquée de Castelsarrasin a été découvert samedi dernier.
Le document scotché sur la porte de la mosquée de Castelsarrasin a été découvert samedi dernier. © Mosquée de Castelsarrasin
Les Templiers, les Croisades, la Reconquista. Le message retrouvé ce week-end du 24 octobre à Castelsarrasin pourrait paraître anodin s'il n'avait été directement scotché sur la porte de la mosquée de cette ville de 14 000 habitants du Tarn-et-Garonne.

Dans ce long message sur sa page Facebook, les représentants de la mosquée "condamnent fermement cet agissement qui ne fait qu'apporter de la division (...) Les messages ainsi que l'iconographie de cette affiche sont un appel à la violence et à la division, une réelle instrumentalisation d'un pan de l'histoire du christianisme pour faire passer un message de haine.
A cela nous répondons de la manière suivante : L'agissement de ce souffleur de braise ne nous fera jamais dévier des principes fondateurs de notre foi. Face à la haine nous opposerons toujours la bienveillance et la tolérance
".
 
"En 2019, des tranches de jambon avaient été déposées sur la poignée de cette même porte, relate Abdelnasser Hassani, Président de l'association cultuelle musulmane de Castelsarrasin. C'étaient des jeunes qui avaient fait un pari. C'est souvent de la bêtise humaine mais il est vrai que là c'est un message beaucoup plus connoté."

Du calme et de la mesure

Les références de cette affiche sont directement tirées d'une rhétorique d'extrême-droite construite sur le mythe d'une "islamisation de la France". Depuis l'assassinat de Samuel Paty, elles se multiplient sur les réseaux sociaux.  
 
Pour Abdelnasser Hassani, "C'est un malheureux évènement qui affecte la communauté mais ici, il n'y a pas d'inquiétudes, cela leur passera. A Castelsarrasin, tout se passe très très bien. Les gens se connaissent et s'apprécient. Je n'ai qu'un seul message : celui de l'unité. Notre ennemi est commun. Cela n'empêche pas d'être vigilant. C'est le côté malheureux de la chose. Mais nous devons faire preuve de mesure et de calme pour faire société, faire nation. L'optimisme paie même en ces temps troubles."

Actuellement en déplacement à l'étranger, le Président de l'association cultuelle musulmane de Castelsarrasin décidera à son retour en fin de semaine s'il dépose plainte.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
religion société faits divers