• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Ces licenciements qui passent mal au diocèse de Montauban

Une baisse importante des dons serait à l'origine de ces licenciements économiques / © BEP/MaxPPP
Une baisse importante des dons serait à l'origine de ces licenciements économiques / © BEP/MaxPPP

Neuf des 23 salariés laïcs du diocèse de Montauban ont été licenciés en juillet dernier. Des licenciements économiques dûs à une baisse des dons, mais surtout un plan social qui passe mal auprès de la communauté catholique.

Par Marie Martin

Krystine Fayolle a travaillé 24 ans au sein du diocèse de Montauban (82), en tant qu'assistante pastorale. Comme huit autres de ses collègues, elle a été licenciée en juillet dernier. Une décision brutale qu'elle ne s'explique pas.

La situation financière tendue était en effet connue depuis longtemps, selon elle. "Pourquoi n'a-t-on pas tiré la sonnette d'alarme plus tôt ?", s'étonne-t-elle.

Le diocèse, qui souligne le motif économique de ces licenciements, explique que les salaires étaient en partie payés par les dons des fidèles. Or, si la fréquentation des messes restent stables, les legs ont fondu, quasiment disparu, selon Laurent Bonhomme, le vicaire général du diocèse de Montauban. Ce dernier accuserait un déficit de 400 000 euros en 2018. Pour un budget global de près de 2 millions d'euros.

Si ces faits ne sont pas contestés, la méthode, elle, est qualifiée de brutale par les salariés mais également par de nombreux membres de la communauté catholique du département. Toutes les solutions n'ont pas été envisagées, selon les signataires d'une tribune offensive qui dénonce des méthodes de management dignes des fonds de pensions qui président aux destinées de certaines entreprises. 

Un collectif a été créé pour soutenir les neuf salariés licenciés. 
 
Licenciements diocèse Montauban

Sur le même sujet

Les images de la manifestation lycéenne

Les + Lus