Dénoncé par l'un de ses fonctionnaires et une de ses adjointes, une information judiciaire ouverte contre le maire

La justice intensifie son enquête sur le maire d'Escatalens, Michel Cornille, suite à des accusations d'atteinte à la probité. Une information judiciaire a été ouverte visant l'élu du Tarn-et-Garonne, mais les détails restent pour le moment confidentiels.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

La justice s'intéresse de plus en plus près au maire d'Escatalens (Tarn-et-Garonne), Michel Cornille. Après avoir ouvert une enquête préliminaire, pour des soupçons d'atteinte à la probité, le procureur de la République de Montauban, Bruno Sauvage, a annoncé, lundi 5 février, à la Dépêche du Midi, avoir ouvert une information judiciaire contre X, pour faux et usage de faux en écriture publique, prise illégale d'intérêt, recel de bien, atteinte à la liberté d'accès ou illégalité dans les marchés publics, ainsi que détournement de biens.

Mais pour le moment le représentant du ministère public ne donne pas plus d'informations sur le fond de l'enquête.

Tout a commencé, en octobre 2022 après le signalement auprès du procureur de la République par le directeur général des services de la mairie d’Escatalens et la première adjointe au maire, sur la base de l'article 40.