Lourdes condamnations pour d'anciens députés européens dans l'affaire des assistants parlementaires du MoDem et de l'UDF

Cinq anciens eurodéputés, dont Anne Laperrouze, élue du Tarn, ont été reconnus coupables par le Tribunal correctionnel de Paris dans une affaire de détournement de fonds européens. Les condamnations sont assorties de peines de prison avec sursis, d'amendes et d'inéligibilité.

Cinq anciens députés européens sont condamnés lundi 5 février 2024 par le Tribunal correctionnel de Paris, dans l'affaire des assistants parlementaires du MoDem et de l'UDF. Parmi eux, Anne Laperrouze, eurodéputée de 2004 à 2009, élue du Sud-Ouest, a été reconnue coupable et condamnée à 12 mois de prison avec sursis, 15 000 euros d'amende et deux ans d'inéligibilité avec sursis. 

Anne Laperrouze a quitté la scène politique en 2018 lorsque que la maire de Puylaurens dans le Tarn avait démissionné de son mandat local pour "raisons personnelles". Cinq ans plus tard, c'est à la barre du Tribunal correctionnel de Paris que l'on avait retrouvée Anne Laperrouze, 64 ans. L'ancienne députée européenne entre 2004 et 2009, désormais retraitée, appartenait aux onze cadres et élus centristes, dont François Bayrou, jugés dans le cadre de rémunération, entre 2005 et 2017, et grâce à des fonds européens, des assistants parlementaires qui travaillaient en fait pour l'UDF et le Modem. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Mediapart (@mediapart)

L'un "faisait du secrétariat", un autre "réservait des salles pour des réunions à Arras, Lyon, Grenoble, etc." avait assuré Anne Laperrouze devant le Tribunal correctionnel, en octobre 2023. "Mais vous ne pouvez pas le prouver, les documents ont été détruits ?" l'avait interrogé le président du tribunal de Paris. "Oui, j'ai déménagé, j'ai fait du tri. [...] C'était il y a 15 ans. Si j'avais su que je me retrouverais devant le tribunal j'aurais gardé des mails, des preuves de son travail…" répond la Tarnaise, comme le rapportait France Bleu.

Les anciens eurodéputés, Janelly Fourtou,Thierry Cornillet, Bernard Lehideux et Jean-Luc Bennahmias ont également été condamnés à des peines de 10 à 18 mois de prison avec sursis , à des amendes de 10 000 à 50 000 euros et à deux ans d'inéligibilité avec sursis. LA décision pour François Bayrou doit être connue en fin de mâtinée.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité