Départementales 2021 dans le Tarn-et-Garonne : les résultats définitifs du 1er tour, tout se jouera au second

Rien n'est joué dans le Tarn-et-Garonne. Faute d'une participation suffisante, aucun binôme n'est élu au soir du premier tour des élections départementales. Le Rassemblement national est en capacité de se maintenir dans 6 des 15 cantons du département.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Dans le Tarn-et-Garonne, comme dans beaucoup de départements de France, ce premier tour des élections départementales aura été marqué par une forte abstention. Le taux de participation est de 40,22% contre 58,89% en 2015, au soir du premier tour. Cela explique qu’aucun conseiller départemental ne soit élu dès ce dimanche dans les 15 cantons du département. Aucun n'a obtenu un score représentant plus de 25% des inscrits.

La revanche de Jean-Michel Baylet ?

L’ancien ministre PRG, Jean-Michel Baylet, voudrait prendre sa revanche sur son rival de 2015, Christian Astruc. Ce dernier, ancien allié, lui a en effet ravi la presidence du département en s'alliant avec la droite de Brigitte Barèges. Le Tarn-et-Garonne a alors basculé au centre, après 70 ans de règne des Radicaux de gauche, dont 45 ans de la famille Baylet. A l'issue de ce premier tour, le parti socialiste et le parti radical de gauche sont qualifiés dans 10 des 15 cantons du Tarn-et-Garonne.

Christian Astruc est, pour sa part, en ballotage favorable dans son canton de Garonne-Lomagne-Brulhois : il arrive largement en tête, avec 56% des voix.

Mais désormais fâché avec Brigitte Barèges, il compte aujourd'hui moins de soutiens. Ce dimanche soir, ses alliés et lui ne sont qualifiés que dans 4 cantons. Les binômes les Républicains et les binômes du Rassemblement national, en ballotage dans 6 cantons, pourraient bien jouer les arbitres au second tour.  

Retrouvez les résultats du vote dans le Tarn-et-Garonne par canton

Le rassemblement national espère une entrée au conseil départemental

Absent du conseil départemental jusqu'à présent, le Rassemblement national pourrait y faire son entrée. Après l'élection de Romain Lopez à Moissac aux dernières municipales, le parti de Marine Le Pen était présent dans 13 des 15 cantons du département.

Il est en position de se maintenir dans au moins six cantons ce dimanche soir. Romain Lopez arrive ainsi largement en tête (57,42% des voix) face au binôme DVC-PRG (23,60%) dans son canton de Moissac. Ailleurs, les autres binômes RN arrivent tous en deuxième position dans les cantons de Montech, Verdun-sur-Garonne, Quercy-Aveyron, Montauban-2 et Valence où Jean-Michel Baylet est largement en tête avec 53,77% des voix.

La composition du conseil départemental en 2015

L'hémicycle départemental du Tarn-et-Garonne se compose actuellement de 8 élus du parti radical de gauche (PRG), 7 élus les Républicains (LR), 7 élus Divers droite (DVD), 4 élus socialistes (PS) et 4 élus divers gauche (DVG).