Ils louaient des appartements à Montauban et Agen pour y installer des prostituées et sont condamnés à de la prison ferme

Deux hommes ont été condamnés à deux ans de prison ferme, un autre à 18 mois ferme et 8 à des peines avec sursis pour location d'appartements à des fins de prostitution à Montauban et Agen. Ils exerçaient leurs activités de proxénètes à leur domicile ou dans des logements de personnes en difficulté.

Au terme de cinq journées de débat, la cour d'assises de Montauban a condamné les deux meurtriers à trente ans de prison.
Au terme de cinq journées de débat, la cour d'assises de Montauban a condamné les deux meurtriers à trente ans de prison. © MaxPPP
Les huit condamnés avec du sursis, dont deux femmes, impliqués dans ce trafic écopent de peines allant de six à 18 mois avec sursis, prononcées par le tribunal correctionnel de Montauban.

Les faits, qui se sont déroulés entre janvier 2013 et décembre 2014, avaient fait l'objet d'une enquête lancée sur dénonciation anonyme. Les hommes entraient en contact avec des prostituées via le site Viva Street en tant que clients pour les convaincre de louer des appartements sous leur contrôle pour leurs passes, selon l'acte d'accusation.

L'un d'entre eux, installé à Agen, louait son propre domicile tandis qu'à Montauban, les deux autres hommes disposaient d'une dizaine d'appartements récupérés auprès de sept personnes en difficulté moyennant finances, dont une femme. Toutes ont bénéficié du sursis. L'autre femme, condamnée elle aussi à du sursis, servait de secrétaire pour organiser la distribution horaire des lieux. Le ministère public avait requis des peines deux fois plus lourdes pour tous les accusés.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter