Investissements en baisse, déficit généralisé : la mauvaise santé des Ehpad publics touchés de plein fouet par l'inflation

Alerte rouge sur les finances des Ehpad publics en Occitanie. Sur 200 établissements dans la région, plus de 80% reconnaissent rencontrer des difficultés financières. La dette s'élèverait à 2750 par résident. Touchés par l'inflation, les Ehpad estiment ne pas avoir été assez soutenus par les collectivités locales et l'Etat.

La situation financière des Ehpad publics est préoccupante en Occitanie. Sur 200 établissements, 85% reconnaissent avoir des difficultés financières et en appellent au gouvernement pour maintenir la qualité d'accueil. L'alerte a été donnée par la Fédération hospitalière d'Occitanie mi juin lors d'une présentation à la presse.

Conférence EHPAD_VF by France 3 Tarn

Des investissements limités

L'Ehpad public de Beaumont-de-Lomagne dans le Tarn-et-Garonne en est un exemple concret. 18 lèves malades électriques comme celui-ci pour un coût total de 35 000 euros représentent le dernier gros investissement de l'établissement. Un confort autant pour les résidents que pour les salariés de l'établissement.

"Là, notre résident est en toute sécurité", confirme Géraldine Pradelles, cadre de santé au sein de l'Ehpad. "Ce rail peut supporter jusqu'à 200 kilos sur ce modèle-là, et une fois que la personne est assise dessus, je peux le transporter où je veux sans faire d'efforts".

Situation financière inquiétante

Seulement une dizaine de chambres ont été équipées sur les 150, faute de moyens suffisants. Car la santé financière de l'établissement est préoccupante, avec 700.000 euros de déficit en 2022, et 360.000 en 2023, malgré une aide exceptionnelle de l'état de 400 000 euros.

"On est dans une situation qui est complètement inédite", estime Thibault de Peyrecave, directeur de l'Ehpad public. "La conjoncture c'est bien sûr l'inflation comme tout le monde. On peut aussi parler des difficultés liées à l'absence de compensation par l'Etat des hausses de salaires".

2750 euros de déficit par résident

À titre d'exemple la facture énergétique est passée de 80 000e à 250 000 euros. Une situation financière dégradée que connaissent 85% des 200 établissements publics interrogés en Occitanie selon une enquête de la fédération hospitalière, le déficit atteindrait en moyenne 2750 euros par résident et par an.

"Ce qu'on appelle de nos vœux, c'est que le gouvernement et la future assemblée nationale, quand elle sera élue, se saisissent vraiment du sujet", rajoute le directeur. "Il faut que toutes les parties prenantes, l'Etat et le département augmentent leur financement".

L'objectif est d'aider durablement les Ehpad et surtout les établissements publics. Il en va de leur pérennité.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité