Montauban : innocenté des meurtres de sa mère et de sa petite amie, Mehdi va pouvoir commencer son deuil

Le 14 novembre 2019, la mère de Mehdi et sa petite amie, Laura, étaient tuées dans cette maison de Montauban. / © Mathis Lescanne - FTV
Le 14 novembre 2019, la mère de Mehdi et sa petite amie, Laura, étaient tuées dans cette maison de Montauban. / © Mathis Lescanne - FTV

Accusé d'avoir tué sa mère et sa petite amie, Mehdi, 17 ans, a retrouvé la liberté, mercredi 4 décembre. Le propriétaire de la maison du meurtre a reconnu être l'auteur de ce double homicide. Innocenté, le jeune montalbanais va pouvoir commencer à faire son deuil. 

Par Sylvain Duchampt

Il a vécu un véritable cauchemar. Le 14 novembre, Mehdi a vu sous ses yeux mourir sa mère, Emilie Gayrard âgée de 38 ans, et sa petite amie, Laura, 18 ans. A ce drame douloureux s'est ajouté la mise en examen et le placement en détention du jeune montalbanais de 17 ans, suspecté de ce double meurtre.

Trois semaines après les faits, il est désormais libre et innocenté. Le propriétaire de la maison du meurtre a avoué être l'auteur de ce double meurtre. Son mobile : 3000 euros de loyers impayés.  

"Medhi n’a eu de cesse de clamer son innocence depuis le début de la procédure et de collaborer à cette enquête, raconte son avocate Maître Diane Payrou. Il a été désigné de trop long jours comme l’auteur présumé. On peut imaginer la complexité et le poids qu’il a eu à porter sur ses épaules."

Maître Diane Payrou conseille Mehdi depuis son incarcération à l’établissement pénitentiaire pour mineurs de Lavaur (Tarn) / © FTV
Maître Diane Payrou conseille Mehdi depuis son incarcération à l’établissement pénitentiaire pour mineurs de Lavaur (Tarn) / © FTV

Etre reconnu comme victime

Désormais auprès de ses grands parents, l'adolescent retrouve un cadre de vie "plus normal". Blessé psychologiquement mais aussi physiquement, une importante blessure à la main gauche lors des meurtres, Mehdi souhaite désormais être reconnu comme victime dans cette affaire. "Il n'a pas été entendu. Il a ce besoin, cette nécessité d'être reconnu comme tel dans ce dossier explique Maître Payrou. car pour le moment, il est toujours mis en examen." 

Le procureur de Montauban, Laurent Czernik assure que tout va être entrepris pour que ce ne soit plus le cas : 

Il va rapidement changer de statut et pourra donc se constituer partie civile. J’envisage de prendre également des réquisitions supplétives afin de mettre en examen le propriétaire pour des faits de tentative d’assassinat sur ce mineur (Mehdi). Puisque l’on sait qu’il y a eu une lutte avec l’usage d’une arme à feu, le 14 novembre dans la maison.


Mehdi va se consacrer désormais à son travail de deuil.

Sur le même sujet

Les + Lus