• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Montauban : la justice administrative ordonne à la mairie de rouvrir la Maison du peuple

Ce matin à 9h30, les syndicalistes n'avaient toujours pas accès aux locaux de la Maison du peuple, malgré la décision de justice. / © France 3 Occitanie
Ce matin à 9h30, les syndicalistes n'avaient toujours pas accès aux locaux de la Maison du peuple, malgré la décision de justice. / © France 3 Occitanie

Dans une décision rendue mardi 28 mai au soir, la justice ordonne la réouverture de la Maison du peuple à la mairie de Montauban. Une victoire pour les syndicats CGT et FO. La municipalité interdisait l'accès au bâtiment depuis le 17 mai après son occupation par des demandeurs d'asile.

Par Sylvain Duchampt

Ce matin, les syndicats CGT et FO devraient pouvoir rentrer à nouveau dans la Maison du peuple de Montauban, près de 15 jours après sa fermeture par la maire de Montauban.

Dans la nuit du 16 mai, la municipalité avait procédé sans préavis au changement des serrures de la Maison du peuple de Montauban après son occupation par des demandeurs d'asile. 
 

Atteinte à la liberté syndicale 

Pour la justice, il y avait "urgence à mettre fin à cette situation". Dans son ordonnance, le tribunal administratif de Toulouse constate que "les migrants sont désormais logés par l'évêque de Montauban dans l'attente d'un relogement plus stable par les services de l'Etat ou du département (...). Ainsi, le changement sans préavis de la serrure et le refus persistant opposé aux syndicats de récupérer leurs locaux de travail par la commune constitue (...) une atteinte grave et manifestement illégale à la liberté syndicale.

"Nous sommes extrêmement contents car la justice a été rendue, réagit la représentante syndicale CGT à Montauban, Lina De Santi. Les voyous ce ne sont pas nous. Quand on est élu de la République, on ne peut pas tout faire. Il faut que Madame Barèges retrouve la raison.

 

Sur le même sujet

Une vie portuaire découverte à Lattes

Les + Lus