• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

A Montech, le projet d'installer les plus hautes éoliennes d'Occitanie sème la discorde

Le parc éolien industriel d'Aumelas dans l'Hérault compte 31 éoliennes. / © Guillaume Bonnefont/IP3/ Max PPP
Le parc éolien industriel d'Aumelas dans l'Hérault compte 31 éoliennes. / © Guillaume Bonnefont/IP3/ Max PPP

6 éoliennes d'une hauteur de 200 mètres de haut. C'est ce que prévoit le projet de parc éolienne "Garonne-et-Canal" porté par Valorem, un opérateur en énergies vertes. Les opposants s'inquiètent de sa démesure et des nuisances sonores et environnementales. 

Par Delphine Gerard

Avec une hauteur de pales atteignant les 200 mètres, ces éoliennes deviendraient les plus hautes d'Occitanie. Elles dépasseraient même la taille des cheminées de la centrale de Golfech.
Le projet de parc "Garonne-et-Canal" prévoit d'implanter 6 éoliennes sur trois communes : Montech, Monbartier et Finhan. Il pourrait voir le jour en 2020. Il est porté par la société Valorem, un opérateur en énergies vertes pour un coût de 29 millions d'euros.

Un projet démesuré pour les opposants

Un projet qui inquiète des riverains des communes concernées et avoisinantes. Créé il y a un an, le collectif 82 anti-éoliennes Montech dénonce le "gigantisme" de cette future installation, qui "à aucun moment ne compensera les multiples nuisances apportées". Nuisances phoniques, écologiques (170 espèces protégées ont été recensées sur ce site) et patrimoniales, de par la proximité du canal de l'entre-deux-mers. 
 
 

"Les communes doivent montrer l'exemple"

Sur le secteur concerné, plusieurs mairies ont voté pour ce projet. A Montbartier, le premier adjoint Christian Gradit explique que la municipalité soutient le parc, car il favorise les énergies durables face au nucléaire : "Il nous faut prendre nos responsabilités par rapport au développement durable. Les communes doivent montrer l'exemple". 

De son côté, la société Valorem présente un projet dont la construction apporterait 2,5M d'euros de retombées pour l'économie locale. La capacité de production serait de 36GWh/an, soit la consommation annuelle de 6 à 13.000 foyers.

Suite aux consultations publiques ouvertes en début d'année, le Préfet du Tarn-et-Garonne a autorisé le projet. Mais il se doit d'examiner les recours déposés par le collectif d'opposants, qui n'exclue pas de poursuivre les actions en justice si la réponse de l'Etat était favorable au projet. 

Un autre projet de parc photovoltaïque de 10 hectares est aussi en projet à Montbartier, toujours porté par la société Valorem.
 

Sur le même sujet

le MHB enfin victorieux en ligue des champions

Les + Lus