Relaxe surprise pour les cadres d'Emmaüs accusés d'avoir détourné 57 000 euros

Jugés pour malversation après la disparition de 57 000 €, le directeur d’Emmaüs Tarn-et-Garonne et son ancien adjoint ont été relaxés par le tribunal de Montauban mardi 16 janvier 2024.

Le délibéré a été net et rapide : Relaxe. Le directeur d’Emmaüs 82, son adjoint et leurs épouses étaient jugés pour abus de confiance et blanchiment, après la disparition de 57 000 € dans les caisses de l’association entre 2017 et 2023.

Entre 8 et 12 mois de prison avaient été requis contre les deux responsables d’Emmaüs et leurs épouses lors d’une audience de plus de neuf heures, le 28 novembre dernier. Les quatre prévenus ont donc finalement été blanchis par le tribunal de Montauban.

L’ancien directeur est apparu très ému à la sortie du tribunal. L’avocate de l’association, Angèle Feres-Massol, n’a pas souhaité faire de commentaire. Elle explique qu’Emmaüs va se réunir en Conseil d’administration très bientôt pour prendre une décision, et qu’elle attend de savoir si le Parquet fera appel ou non.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité