Tarn-et-Garonne : le bob officiel des supporters de l’Euro 2021 de football fabriqué à Caussade

La chapellerie Crambes à Caussade a été choisie par une entreprise catalane pour confectionner les bobs des supporters de l'Euro de foot qui débute ce vendredi à Rome. Une fierté pour la société du Tarn-et-Garonne qui espère voir les joueurs de l’Equipe de France porter le fameux chapeau.

L'entreprise catalane Ringart's de Cabestany a été choisie pour concevoir le bob des supporters de l'Euro 2021 fabriqué à Caussade.
L'entreprise catalane Ringart's de Cabestany a été choisie pour concevoir le bob des supporters de l'Euro 2021 fabriqué à Caussade. © Ringart's

Des bobs 100% Made in Occitanie. La Fédération française de football a choisi l’entreprise Ringart’s basée à Cabastany, près de Perpignan, pour la conception des bobs des supporters, des joueurs et de l’encadrement de l'Equipe de France. La société fait donc partie des 12 marques Made-in-France sélectionnées par la FFF.
Pour Léonard Rodriguez, gérant de Ringart’s, c’est une fierté : « c’est une super récompense. Cela nous convainc que le bob est aussi un accessoire de mode tendance. » L’entreprise catalane spécialisée dans la confection de bobs a conçu avec la FFF le fameux chapeau : « on a choisi ensemble la couleur, le ruban tricolore, les signes distinctifs comme les deux étoiles de champions du monde. »

Forcément, je vais regarder les matchs de l’Equipe de France parce que, déjà, j’aime le foot et aussi parce que j’aimerais apercevoir les bobs dans les tribunes.

Léonard Rodriguez, gérant de l'entreprise Ringart's.

Une fabrication entièrement locale

Léonard Rodriguez a choisi de faire fabriquer les bobs dans la capitale du chapeau, à Caussade, dans le Tarn-et-Garonne. C’est dans la chapellerie de Benoît Besnault et Catherine Vampouille qu'ils sont confectionnés : « c’est une fierté de pouvoir montrer notre savoir-faire. Pour nous, c’est une énorme vitrine », s’enthousiasme Benoît Besnault. En accord avec la FFF et l’entreprise Ringart’s, la société Crambes a confectionné entièrement le bob de l’Equipe de France : « nous avons choisi la matière, le tissu et la couleur »
Un challenge pour les 39 salariés de l’entreprise qui ne manqueront pas de regarder les matchs de la compétition qui débute ce vendredi. « C’est un aboutissement pour les salariés qui travaillent sur ce projet depuis l’année dernière. Faute de compétition en 2020, nous n'avons pas lancé la production », explique le co-gérant de la chapellerie.

Une collection spécifique pour les Bleus

Une autre collection a été créée spécifiquement pour les joueurs et le staff de l'Equipe de France : « Les 30 chapeaux sont tous personnalisés. Nous avons brodé leur nom sur le chapeau », indique Benoît Besnault. « On espère qu’ils nous feront un petit clin d’œil », ajoute le créateur de Ringart’s. Les ventes des bobs seront liées au parcours des Bleus : « on espère que l’équipe ira jusqu’au bout pour que le chapeau devienne l’objet culte des supporters. »

C’est une vitrine pour le Tarn-et-Garonne et la ville de Caussade. Nous sommes fiers de montrer notre savoir-faire et le patrimoine du chapeau qui était voué à disparaître.

Benoît Besnault, co-gérant de la chapellerie Crambes.

Illustration.
Illustration. © Ringart's

Après les chapeaux pour l’Equipe de France, la société caussadaise a d’autres projets toujours dans le milieu du sport. « Nous travaillons avec la société Lacoste pour laquelle nous confectionnons les chapeaux de paille pour Roland-Garros. Nous avons pris dernièrement contact avec le Stade Toulousain pour leur proposer de fabriquer leur casquette », précise Benoît Besnault. Il y a peu de temps, l’entreprise a collaboré avec la maison de couture Balmain. Elle a confectionné deux chapeaux spécifiques pour la chanteuse Imany et la star américaine Alicia Keys. Des projets qui pourront relancer cette société qui pendant la crise sanitaire s'est transformée en usine de fabrication de masques. 

Tous les bobs sont disponibles sur le site de la Fédération française de football ainsi que dans le seul magasin parisien de la FFF. Les bénéfices des ventes permettront de financer les cotisations annuelles des familles dans le besoin qui souhaitent inscrire leurs enfants dans des clubs de football.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport football économie société entreprises mode culture tendances