Tarn-et-Garonne : le président de la Chambre d'agriculture Jean-Paul Rivière démissionne en cours de mandat

Publié le Mis à jour le
Écrit par Xavier Marchand
Jean-Paul Rivière avec son successeur Alain Iches, nouveau président de la chambre d'agriculture du Tarn-et-Garonne (à gauche) - archives.
Jean-Paul Rivière avec son successeur Alain Iches, nouveau président de la chambre d'agriculture du Tarn-et-Garonne (à gauche) - archives. © internet/DDM, F.D

Président de la Chambre d'agriculture du Tarn-et-Garonne depuis 2013 Jean-Paul Rivière, 62 ans, démissionne avant la fin de son second mandat prévue pour 2025. Alain Iches, maire de Parisot, va lui succéder. Le vote pour l’élection aura lieu ce mardi, à Montauban.

Jean-Paul Rivière, 62 ans, président de la Chambre d'agriculture du Tarn-et-Garonne depuis 2013 se retire avant la fin de son second mandat prévue pour 2025. Alain Iches, maire de Parisot dans le Tarn-et-Garonne et actuel président de la Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles (Fdsea 82) va lui succéder.

Pour cet agriculteur spécialisé dans la production laitière, à Cayriech (82), la raison de sa démission est simple, "J’approche de la retraite. J’ai toujours défendu l’idée que les gens qui avaient la retraite ne devaient plus occuper de responsabilités agricoles. Je veux m’appliquer à moi-même ce principe. Il y a une autre raison, plus personnelle. Mon fils va s’installer comme agriculteur avant la fin de l’année et je souhaite l’accompagner dans ses premiers pas", a précisé Jean-Paul Rivière dans la Dépèche du midi.

Le vote pour l’élection du nouveau président aura lieu aujourd’hui, à la chambre d’agriculture, il n'y a qu'un seul candidat, Alain Iches. Le nouvel élu prendra ses fonctions immédiatement.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.