Un foyer de maladie d'Aujeszky, très contagieuse pour les animaux mais non-transmissible à l'être humain, a été détecté dans un élevage de porcs situé au nord-ouest du Tarn-et-Garonne. Afin de limiter la propagation du virus, un arrêté de restriction des mouvements des animaux sortant du département a été pris.

La préfecture du Tarn-et-Garonne a indiqué ce 7 mars 2024 qu'un foyer de maladie d'Aujeszky, très contagieuse pour les animaux mais non-transmissible à l'être humain, a été détecté dans un élevage de porcs du département. "Un foyer de maladie d'Aujeszky vient d'être confirmé dans un élevage porcin du nord-ouest du département du Tarn-et-Garonne" a annoncé sans plus de précisions la préfecture dans un communiqué.

Forte contagion

Cette maladie virale peut toucher les porcs et les sangliers, et de façon accidentelle les carnivores, comme les chiens, les chats, ainsi que les bovins, caprins, ovins et équins, selon la même source.

A lire aussi : Mort de sept chiens de chasse : qu'est-ce-que la maladie d'Aujeszky ?

Elle se transmet principalement par voie directe lors de contacts rapprochés entre animaux infectés, ainsi que par voie indirecte, entre élevages via du matériel contaminé, ou par ingestion par des animaux d'aliments à base de viande de porc infectés.

Aucun risque pour la consommation de porc

La préfecture a souligné que la maladie "n'est pas transmissible à l'Homme" et que "la consommation de viande de porc ne présente aucun risque pour l'Homme". À la suite de la découverte de ce foyer, le préfet du Tarn-et-Garonne a pris "un arrêté de restriction des mouvements des suidés sortant du département", afin de limiter la propagation du virus.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité