VIDEO. Orages : la grêle fait de gros dégâts dans des exploitations du Tarn-et-Garonne

Lundi 29 mai dans la soirée, un orage de grêle s'est abattu dans le nord-ouest du Tarn-et-Garonne, dans le secteur de Lauzerte. Une intempérie très localisée qui a touché quelques exploitations agricoles, et fait de gros dégâts.

"Depuis ma terrasse, je n'ai rien pu faire d'autre que de regarder la grêle faire des dégâts sur ma parcelle", constate Jean-Baptiste Gibert, agriculteur à Sainte-Juliette, et président des Jeunes agriculteurs 82.

Un orage important s'était déjà abattu dans le nord du Tarn-et-Garonne le dimanche 28 mai au soir. Le lendemain, lundi 29, c'est une averse de grêle qui a fait des siennes "de façon très localisée", rappelle Jean-Baptiste Gibert. "J'ai été parmi les plus touchés. On a compté 25 millimètres de précipitations chez moi. Mon père habite à 500 mètres de là, il en a eu deux fois moins".

durée de la vidéo : 00h00mn31s
Orage de grêle du lundi 29 mai 2023. ©Jean-Baptiste Gibert

40% de pertes dans les vignes 

Sur ses 75 hectares de vignes, vergers et légumes de plein champ, l'agriculteur avait pu en protéger une grande partie avec des filets. Mais les plantations exposées n'ont pas résisté. "J'ai perdu environ 40% de mes vignes, et la même chose pour les légumes de plein champ qui n'étaient pas sous filet". Un coup dur quand on sait que sa production de raisin représente 50% de son chiffre d'exploitation.

"Le reste du raisin ne sera pas forcément commercialisable. Heureusement, j'ai de quoi le transformer en jus", explique-t-il.

Son voisin, lui aussi a été touché par la grêle, il a perdu 3 hectares de plants de tomates. "Elles sont complètement hachées, il n'y a rien à en tirer", raconte Jean-Baptiste Gibert.

La saison était pourtant très bonne

Et la grêle pourrait revenir. "Dans les 15 prochains jours on est en permanence en alerte orage sur le secteur."

Frustrant, tant cette saison s'annonçait bonne pour celui qui pratique la polyculture. "On n'était pas touché par la sécheresse car il pleuvait tous les 15 jours. Toutes les conditions étaient réunies pour faire une bonne année. Tant pis, on ne peut rien y faire. Face à la grêle on se protège comme on peut et on serre les fesses."

Difficile pour le moment d'estimer complètement les pertes en termes financiers. Dans les prochains jours, Jean-Baptiste Gibert prendra le temps d'estimer les dégâts. Mais le président des JA 82 se réjouit, tout de même, que peu d'exploitations du département aient été touchées par ces intempéries.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité