Tarn-et-Garonne : le maire "décrocheur" de Lavaurette écrit une lettre ouverte à Emmanuel Macron

Publié le
Écrit par Amaëlle Brignoli .

En janvier 2022, Nils Passédat avait décroché le portrait d'Emmanuel Macron qui trônait dans sa mairie à la suite de ses propos sur sa volonté "d'emmerder" les non-vaccinés. Ce vendredi 6 avril, le maire de Lavaurette publie une lettre ouverte à l'adresse du Président de la République à propos de la référence d'Emmanuel Macron à "ceux qui ne sont rien".

"Lettre ouverte de Ceux qui ne sont rien à Emmanuel Macron" : c'est ainsi que s'intitule le document publié par le maire de Lavaurette sur le site de sa commune, ce mercredi 6 avril.

Comme son titre l'indique, cette lettre s'adresse au Président de la République et fait référence aux propos qu'il avait tenus le 29 juin 2017. "Dans une gare, vous croisez des gens qui réussissent et d'autres qui ne sont rien", avait-il alors lancé en inaugurant le plus grand incubateur de start-up au monde, à Paris. Des propos qui avait fait polémique à l'époque et que Nils Passédat n'est pas prêt d'oublier. 

"J'ai très envie d'emmerder les non-vaccinés"

D'ailleurs, ce n'est pas la première fois que les mots du Président suscitent une vive réaction de la part de l'édile. En janvier 2022, ce dernier avait décroché le portrait de ce premier et l'avait offert à la préfecture du Tarn-et-Garonne, lorsqu' Emmanuel Macron avait exprimé son envie "d'emmerder les non-vaccinés"

Pour ces faits, Nils Passédat a été condamné à un rappel à la loi en février dernier. Sa plainte contre le Président pour outrage à la fonction présidentielle et discrimination a été classée sans suite, tout comme sa plainte pour abus de pouvoir déposée à l'encontre de la préfète du Tarn-et-Garonne. "Ca m'a vraiment surpris dans la mesure où elle m'a ordonné de remettre en place le portrait alors qu'aucune norme juridique ne l'impose. Il s'agit d'une tradition républicaine, et non d'une obligation", explique le maire de Lavaurette. 

"Face à ces gens-là, je me suis dit qu'on n'était vraiment pas grand chose", reprend-il. C'est là que les propos tenus par le Président de la République en juin 2017 ont fait écho chez lui. 

Une lettre ouverte à quatre jours du premier tour de l'élection présidentielle

Par sa lettre ouverte, Nils Passédat souhaite "donner une voix à tous ceux qui se sont sentis insultés dans leur citoyenneté" durant le quinquennat Macron. 

"Personne n'est rien. Chacun et chacun porte une individualité unique qui est porteuse de sa citoyenneté, égale en devoirs et en droits [...] Mais sachez, ci-devant Macron que sans les gens qui ne sont rien, vous ne seriez vous-même rien !", peut-on lire dans la lettre.

C'est une lettre ouverte contre l'arrogance permanente d'Emmanuel Macron

Nils Passédat, maire (SE) de Lavaurette

Bien sûr, la date de publication n'est pas due au hasard, puisqu'elle intervient quatre jours avant le premier tour de l'élection présidentielle. "J'invite tous ceux qui se sont sentis insultés et méprisés à faire leur décrochage dans les urnes", déclare le maire de Lavaurette qui "rêve d'un second tour sans Macron"

Pour autant, le maire sans étiquette n'a pas donné de consigne particulière aux 180 votants de sa commune. Quant au portrait du Président, il n'a toujours pas retrouvé sa place initiale. La Déclaration universelle des droits de l'homme et du citoyen de 1789 lui a été préféré.                              

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité